BFMTV

Coronavirus: en Gironde, le taux d'incidence des 20-30 ans multiplié par 9 en deux semaines

Un homme se fait tester au coronavirus dans un centre de santé à Madrid, le 17 août 2020

Un homme se fait tester au coronavirus dans un centre de santé à Madrid, le 17 août 2020 - OSCAR DEL POZO © 2019 AFP

Il est également neuf fois plus élevé que le taux d’incidence en population générale en Nouvelle-Aquitaine.

Les chiffres ne vont décidément pas dans le bon sens. Le taux d'incidence dans le département de Gironde a été multiplié par neuf en l'espace de deux semaines chez les 20 à 30 ans, révèle un communiqué publié ce vendredi par l'ARS de Nouvelle-Aquitaine.

Dans le détail, il est passé de 33 à 464 cas pour 100.000 habitants en semaine 35. Il est également neuf fois plus élevé que le taux d'incidence en population générale en Nouvelle-Aquitaine.

La situation est préoccupante puisque "les jeunes peuvent ensuite contaminer leur entourage et leurs proches fragiles", poursuit ce même communiqué. Il leur est donc conseillé de "renforcer au maximum l’application des gestes barrières et de distanciation physique".

Plusieurs départements surveillés

Dans la région de Nouvelle-Aquitaine, l'ensemble des indicateurs sont à la hausse. Depuis le point publié la semaine dernière, le taux d'incidence y a dépassé le seuil d’alerte de 50 cas pour 100.000 habitants.

Si le département de Gironde a été placé en vulnérabilité élevée, deux autres se trouvent sous vigilance particulière: la Vienne et les Deux-Sèvres. En outre, les Pyrénées-Atlantiques et le Lot-et-Garonne se trouvent en vulnérabilité modérée, tandis que pour la Haute-Vienne, la Dordogne et les Landes, les indicateurs de surveillance ont fortement évolué.

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV