BFMTV

Coronavirus en France: que faire en cas de soupçon de contamination?

La ministre de la Santé a rappelé vendredi soir les bons gestes à adopter pour éviter une propagation de la maladie, alors que trois cas ont été confirmés ce vendredi en France, à Bordeaux et Paris.

Prendre sa température régulièrement, se surveiller, et ne surtout pas aller aux urgences. Ces quelques réflexes font partie des bons gestes à adopter en cas de soupçon de contamination par le coronavirus, qui a déjà fait 41 morts en Chine, et dont trois cas ont été détectés en France ce vendredi. Des conseils prodigués par Agnès Buzyn elle-même, après avoir annoncé l'arrivée du virus en France. La première précaution détaillée par la ministre de la Santé, concerne en premier lieu les voyageurs de retour de Chine, qui doivent "se surveiller". 

"Au moindre signe respiratoire, il ne faut pas aller aux urgences, il ne faut pas aller chez le médecin, il faut appeler le centre 15 qui vient chercher les gens à domicile, les emmène en hospitalisation pour les mettre à l’isolement", prévient-elle.

"Les tests sont faits, s’ils sont positifs, ils sont gardés sous surveillance en chambre isolée à l’hôpital, sinon la personne ressort", ajoute-t-elle encore.

  • Ne pas se rendre aux urgences

Interrogée en parallèle par BFMTV, Carine Milcent, chercheuse et spécialiste du système de santé, insiste sur le respect des consignes de la ministre. 

"Si vous allez aux urgences vous tombez déjà sur des personnes fragilisées puisqu’elles ont besoin d’aide médicale. Vous risquez de leur transmettre le virus et la conclusion pourrait être dramatique pour elles", craint-elle. 
  • Prendre sa température plusieurs fois

Après avoir rappelé que différents contrôles avaient été mis en place dans les aéroports français, Agnès Buzyn insiste sur l'importance de repérer rapidement les cas malades. 

"Cela passe par la température, qu'il faut prendre plusieurs fois par jour, mais pour aller plus vite, les gens qui ont été en contact avec les personnes malades doivent rester chez eux et éviter un contact" avec d'autres personnes, assure-t-elle.
  • Appeler le 15

Et la ministre de marteler qu'en cas de doute, si l'individu rentre de Chine dans les 14 jours et présente des symptômes, il faut "appeler le centre 15".

"Cela peut être la grippe, mais par précaution, elles seront hospitalisées. Les consignes doivent être bien écoutées et ces personnes doivent éviter tout contact." 

Lors de leur hospitalisation, les patients potentiellement atteints seront placés en "chambre seule à pression négative". 

"Ils ne sont pas en contact direct avec le personnel soignant qui met des masques, des gants et des sur-blouses. Ce sont des procédures très habituelles dans ce genre de situation", conclut-elle. 
Hugo Septier