BFMTV

Comment trouver le siège de bureau idéal

Les accoudoirs doivent être positionnés au même niveau que le poste de travail ou juste en-dessous.

Les accoudoirs doivent être positionnés au même niveau que le poste de travail ou juste en-dessous. - Delphine Leplatois - CC - Flickr

Exit les effets de mode ou les fantaisies. Le tout est de pouvoir régler son fauteuil en fonction de sa morphologie. Les recommandations d’un ergonome pour se choisir une chaise à sa hauteur.

Dans les films, il y a ceux des patrons qui font rêver. Classes, épais, confortables. Et aussi la nouvelle mode du sans siège, qui prône de travailler totalement debout, dans l’optique de varier les postures. Mais quand on doit choisir un siège de bureau, sur lequel on va passer de nombreuses heures, il est important de suivre quelques conseils. 

1- Avec dossier

Avant la mode consistant à travailler debout, il y a eu celle des sièges sans dossier, vite passée. Ces derniers ne sont pas conseillés par Laurent Kerangueven, préventeur à l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS), sauf pour une utilisation très ponctuelle car "ils contraignent la posture. En utilisation prolongée, la pression sur les genoux peut s'avérer inconfortable, voire douloureuse. De plus, l'éventuel glissement vers l'avant peut rendre la position difficile à tenir. Son utilisation doit être temporaire, ce type de siège doit être combiné à l'utilisation d'un siège classique", prévient l’ergonome.

2- Adaptable et... fourni avec notice

Pour s’adapter à la taille de chacun, les sièges doivent être adaptables en hauteur, en inclinaison, voire même en dureté. Et surtout, que la notice soit fournie avec. Car certains sont tellement sophistiqués qu'on les règle au plus simple et ils n’apportent aucune plus-value.

3- Inclinaison du dossier réglable

Il faut que le dossier maintienne le dos dans toutes les positions assises: le tout est de le verrouiller une fois l’inclinaison choisie. "Les différents réglages doivent permettre à la fois une assise dynamique et un bon maintien du dos de l'utilisateur. Par exemple, de maintenir une position verrouillée ou relâchée du dossier", souligne l’expert en prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS).

4- A la hauteur

Si le siège dispose d’accoudoirs, ils doivent être positionnés au même niveau que le poste de travail ou juste en-dessous, pour pouvoir s’approcher de l’ordinateur tout en conservant les avant-bras à 90 degrés.

5- Une dureté adaptable

Certaines chaises de bureau sont dotées d’une petite réglette qui permet d’adapter la dureté du dossier selon chacun. Le tout est de trouver la juste mesure entre un rembourrage suffisamment ferme pour assurer un appui, et assez moelleux pour ne pas peser sur l'arrière-train.

"Les salariés devraient être systématiquement impliqués dans la sélection de leur siège et avoir la possibilité d’essayer deux ou trois modèles différents", recommande Laurent Kerangueven. Ainsi, ils seraient en mesure d’opter pour le siège qui leur sied le mieux, selon leur morphologie et leur posture habituelle. Le siège idéal est avant tout celui que l’on choisit.

Rozenn Le Saint