BFMTV

Allergies: l'ambroisie fait de nombreuses victimes

En 2011, près de 200.000 personnes ont dû être soignées pour une pathologie liée à l'ambroisie

En 2011, près de 200.000 personnes ont dû être soignées pour une pathologie liée à l'ambroisie - -

La région Rhône-Alpes a fait de la lutte contre l'ambroisie sa priorité. Cette plante très allergène fait des ravages dans la région.

Rhinites, conjonctives, trachéites, crises d’asthme… L’ambroisie est une plante extrêmement allergisante et envahissante. En France, on la trouve surtout en Rhône-Alpes.

La lutte contre l’ambroisie dans cette région est devenue un enjeu de santé publique majeur. En 2011, près de 200.000 personnes ont dû être soignées pour une pathologie liée à la mauvaise herbe. Par endroit, jusqu’à 10% de la population y serait devenue allergique.

La région Rhône-Alpes sort l'artillerie lourde

Les dépenses de santé pour soigner les victimes d'allergies coûtent plus de dix millions d'euros à la région qui a mis en place des moyens pour limiter les dégâts de l’ambroisie avec une campagne de communication et un numéro vert.

Un millier d'agents référents ont également été formés pour détecter la plante très difficile à reconnaitre et à identifier. Une nécessité car la mauvaise herbes est coriace. "Il suffit de quelques grains de pollens d'ambroisie pour déclencher une allergie chez des personnes qui ont été exposées", prévient Marie-Agnès Chapgier travaillant pour l'Agence régionale de santé.

Des capteurs de pollen sont implantés dans plusieurs sites de Rhône-Alpes. Ils simulent la respiration humaine en pompant des volumes d'air. Les particules biologiques aspirées sont récupérées sur une bande adhésive et comptées. Les pollens sont identifiés au microscope. Les résultats sont communiqués et diffusés sur internet pour prévenir au jour le jour les risques d'allergies.