BFMTV

À la veille d'une nouvelle phase du déconfinement, Emmanuel Macron appelle à "rester prudent"

"Si nous perdons toute vigilance le risque c'est de revenir en arrière", a rappelé le président de la République, faisant référence à l'été dernier.

Mercredi, une nouvelle étape dans le déconfinement sera franchi, avec un couvre-feu repoussé à 23 heures, la réouverture des restaurants en intérieur ou de nombreux lieux culturels. Mais si le président de la République se réjouit de la levée de ces restrictions, il rappelle toutefois ce mardi qu'il faut "rester vigilant" face à l'épidémie.

"Tout le monde tient, c'est pour cela qu'on a ces résultats", a déclaré Emmanuel Macron au sujet de l'épidémie, alors qu'une première étape de déconfinement le 19 mai dernier, ne semble pas avoir dégradé la situation sanitaire. Mais le chef d'État ajoute parler avec un "optimisme un peu précautionneux, il faut rester prudent".

"Si nous perdons toute vigilance le risque c'est de revenir en arrière"

"Bien sûr on est tous joyeux demain de retrouver les restaurants, de pouvoir avoir un couvre-feu qui va jusqu'à 23h, de retrouver des petits plaisirs de la vie (...) mais si nous perdons toute vigilance le risque c'est de revenir en arrière", explique-t-il.

Il déclare ne pas "oublier l'expérience de l'été dernier", durant lequel l'épidémie avait fortement diminué avant de remonter rapidement en septembre. "L'erreur qu'on n'a pas le droit de faire c'est de ne pas se souvenir de celles qu'on a commises. Quand on rouvre trop vite en lâchant le contrôle" et ensuite, "c'est terrible pour tout le monde de revenir en arrière d'une case".

Il a ensuite expliqué que les trois prochaines semaines permettraient de voir si ce déconfinement entraîne des risques sanitaires trop importants. Il a également appelé tous les Français à aller se faire vacciner contre le Covid-19, "le vaccin est le seul moyen de sortir de l'épidémie".

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV