BFMTV

Variants du Covid-19: Véran annonce un renforcement des tests et de la vaccination en Moselle

Le ministre des Solidarités et de la Santé s'est rendu dans le département ce vendredi. Jeudi soir, il avait évoqué une "situation inquiétante" concernant les variants.

En déplacement en Moselle ce vendredi, après avoir évoqué jeudi soir une "situation inquiétante" dans le département, concernant la détection de variants du Covid-19, et notamment le sud-africain, Olivier Véran a fait un point sur la situation, alors que des concertations avec les élus sont en cours pour déterminer si des restrictions spécifiques à ce territoire doivent être prises.

"Les premières conclusions des premiers séquençages tendent à attester l'hypothèse qu'il s'agit bien de variants d'origine sud-africaine. Le nombre de cas de variants augmente, il est désormais estimé à plus de 100 nouveaux cas par jour sur le territoire. L'essentiel des cas identifiés concerne le nord du département de la Moselle ainsi que la partie en bordure de la Meurthe-et-Moselle", a détaillé le ministre des Solidarités et de la Santé depuis la cellule territoriale de l'Agence régionale de santé (ARS).

Chose notable, a souligné Olivier Véran, concernant les chaînes de contamination:

"Lorsque nous opérons le contact tracing pour chercher les chaînes de contamination, nous constatons que ça ne concerne pas des gens qui ont voyagé dans des pays connus pour diffuser ce variant sud-africain, ça ne concerne pas non plus des personnes qui ont été en contact avec des gens qui ont voyagé", a-t-il indiqué.

Tout cas positif traité comme un cas de variant

En conséquence, Olivier Véran a annoncé un renforcement des tests et de la vaccination, précisant que la Moselle était "déjà un département parmi ceux où l'on teste le plus en France". Désormais, "tout cas positif de coronavirus sera considéré dans ce département comme suspect de variant, jusqu'à la preuve du contraire", a-t-il ajouté, ce qui implique par exemple d'observer une quarantaine de dix jours et non plus de sept jours.

"A la demande des élus locaux, je vais renforcer la politique de vaccination dans le département de Moselle. Je tiens d'abord à préciser que 75% par exemple des personnes âgées en Ehpad ont déjà reçu au moins une dose de vaccin dans ce département", a salué Olivier Véran.

En ce sens, des centres de vaccination resteront ouverts ce samedi et ce dimanche et "2000 doses supplémentaires de vaccin Moderna pourront être mises à disposition de la population". Des doses supplémentaires de vaccin Pfizer seront également à disposition des équipes soignantes, a ajouté Olivier Véran.

A ce stade, aucune mesure de restriction supplémentaire n'a été prise concernant ce territoire, où, à l'instar du reste de la métropole, le couvre-feu à 18 heures est la norme. Certains élus, à l'image du maire de Metz ou de l'édile de Thionville plaidaient pour un reconfinement local ou une fermeture anticipée des établissements scolaires avant les vacances d'hiver. Des questions qui ne sont pas tranchées, et sur lesquelles le ministre va continuer de consulter, a-t-il annoncé. Il évoquera notamment avec son collègue Jean-Michel Blanquer le cas des écoles.

Clarisse Martin Journaliste BFMTV