BFMTV

Universités d'été: demandez le programme

L'an dernier, les responsables des partis de gauche avaient été invités par le PS à La Rochelle.

L'an dernier, les responsables des partis de gauche avaient été invités par le PS à La Rochelle. - Jean-Pierre Muller - AFP

Avec la fin du mois d'août arrive la série des universités d'été. Ateliers, meetings, chaque parti prépare l'événement qui va marquer sa rentrée politique.

Militants survoltés, conférences, meetings... Les partis préparent leur rentrée politique. Les universités d'été, qui commencent fin août, sont l'occasion de faire le point sur l'année écoulée, et de préparer les grands enjeux à venir. Dénominateurs communs: la conférence climat (Cop 21) et les élections régionales de décembre prochain.

> Chez les Républicains, unité et petit budget

L'an dernier, l'UMP en perte de vitesse financière n'avait pas organisé d'université d'été officielle. Trois rendez-vous différents, au Touquet, à Carnac et dans la Sarthe, avaient rassemblé les personnalités du parti, dans une ambiance de mésentente interne. Cette année, les désaccords sont priés d'être mis en sourdine. Nicolas Sarkozy est à la manœuvre, et le rendez-vous officiel des Républicains se déroulera donc au Touquet les 12 et 13 septembre prochains. Les personnalités du parti y sont attendues, comme Alain Juppé, Daniel Fasquelle, Valérie Pécresse et bien sûr Nicolas Sarkozy, qui fera un meeting le 12.

Côté militants, les Républicains espèrent en attirer 2.500. Ces derniers sont priés de mettre la main à la poche: l'entrée à l'université d'été s'élève à 45 euros. Quant au budget total consacré à ces deux jours, il est de 50.000 euros: pas de champagne ni de petits fours, les militants devront donc se contenter de la version low cost. "Le temps où l'UMP prenait tout en charge est révolu", explique Daniel Fasquelle à France Inter.

> Au PS, Cop 21 et défilé de ministres

Du côté du Parti socialiste, c'est une grande partie du gouvernement qu'on va voir défiler à La Rochelle, lieu du traditionnel rendez-vous du 28 au 30 août. Ségolène Royal, Laurent Fabius mais aussi Najat Vallaud-Belkacem, Christiane Taubira et Bernard Cazeneuve seront présents pour participer à des ateliers sur l'écologie et la Cop 21, ou encore la République. Pour la première fois, des personnalités d'autres partis de gauche co-animeront des ateliers, comme la radicale de gauche Virgnie Rozière ou encore Christophe Madrolle, secrétaire général du Front démocrate. 

La veille des retrouvailles rochelaises, les 27 et 28 août, les frondeurs du PS se réuniront de leur côté à Marennes, sur l'île d'Oléron. L'aile gauche du parti s'y retrouvera, de Benoît Hamon à Marie-Noëlle Lienemann. Christiane Taubira, qui avait rendu visite aux frondeurs l'an dernier, n'y sera pas.

> Au FN, tensions familiales et élections régionales

L'université d'été du FN s'annonce tendue, après un été monopolisé par la bataille judiciaire entre Jean-Marie Le Pen et sa fille. Le cofondateur du Front national est convoqué devant le bureau exécutif du parti le 20 août, soit 15 jours avant l'université d'été, qui se déroule les 5 et 6 septembre à Marseille.

Le thème affiché du FN? Les élections régionales. Le parti mise notamment sur le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, où se présente Marine Le Pen, mais aussi Paca, où sa nièce Marion Maréchal-Le Pen est candidate. Mais là encore, Jean-Marie Le Pen pourrait jouer les trouble-fêtes puisqu'il n'a toujours pas exclu de se présenter face à sa petite-fille.

> Chez EELV, Cop 21 et lanceurs d'alertes

Avant le PS, les écologistes d'Europe Ecologie – Les Verts se réunissent du 20 au 22 août à Lille. Comme chez les socialistes, la Cop 21 figure au programme, ainsi que les lanceurs d'alerte. L'ancien trader Jérôme Kerviel et le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, figurent parmi les invités (en vidéo-conférence).

Des enjeux très nationaux devraient aussi être abordés, comme les élections régionales et les alliances potentielles d'EELV avec d'autres partis. Le député Denis Baupin a d'ailleurs déjà lancé les hostilités en se déclarant contre une alliance avec le Front de gauche, comme lors des départementales.

> Au PC et au Parti de gauche, deux rendez-vous distincts

Le Parti de gauche aussi discutera de cette question lors de ses journées "remue-méninges". Au programme également, les lois Macron et Rebsamen, la Cop 21 et l'accueil des migrants en France. Les militants sont attendus du 28 au 30 août à Toulouse.

Comme en 2014, le Parti communiste organise son université d'été de son côté, du 28 au 30 août aux Karellis, en Savoie. Avec là aussi la Cop 21 en guise de fil rouge, ainsi que le projet communiste.

> Chez Debout la France, école et régionales

Le parti de Nicolas Dupont-Aignan se réunit du 28 au 30 août à Yerres, dans l'Essonne. Debout la France mise sur les élections régionales: le patron du parti est d'ailleurs candidat en Ile-de-France. A la veille de la rentrée scolaire, l'éducation sera au programme. Jean-Pierre Chevènement a confirmé sa présence.

> Modem et UDI, chacun de son côté

La formation dirigée par François Bayrou a choisi de se retrouver tardivement, du 25 au 27 septembre à Guidel, dans le Morbihan. Quant à l'UDI de Jean-Christophe Lagarde, elle se rassemble par fédération tout au long des mois d'août et septembre, avant les journées parlementaires du parti, le 21 septembre prochain.

A. K.