BFMTV
Politique

"Une urgence absolue": l'opération pièces jaunes élargie aux enfants victimes de violences

Brigitte Macron au Palais de l'Elysée, le 1er juillet 2021.

Brigitte Macron au Palais de l'Elysée, le 1er juillet 2021. - Ludovic MARIN / AFP

L'argent récolté sera, en partie, consacré à aider les maisons des adolescents, les centres de santé mentale et les services de pédopsychiatrie, a déclaré la femme du président de la République.

Brigitte Macron était ce mercredi sur le plateau de TF1, pour promouvoir le lancement de l'opération pièces jaunes de la Fondation des hôpitaux, qui a lieu cette année du 12 janvier au 5 février. L'argent récolté doit servir à "améliorer l’hospitalisation des enfants et des adolescents, pour un montant de plus de 104 millions d’euros", explique la fondation.

Et cette année, l'opération est élargie aux adolescents et aux enfants victimes de violences, un sujet "d'une urgence absolue", a déclaré l'épouse du président de la République.

"Nous avons dégagé déjà une aide d'urgence sur les adolescents en 2021, pour aider les maisons des adolescents, pour aider aussi les centres de santé mentale, les services de pédopsychiatrie, qui tirent vraiment la sonnette d'alarme", a-t-elle expliqué. "Ils manquent de médecins, de soignants, de moyens... Nous essayons de leur en allouer le plus possible", a expliqué Brigitte Macron assurant, "qu'ils peuvent compter sur nous pour les aider".

Elle a également eu un mot pour les soignants, notamment les infirmiers et aides-soignants, reconnaissant un problème de rémunération mais surtout de logement.

Dans les grandes villes, "non seulement ils ont un travail très fatigant pour lequel ils se donnent complètement, mais en plus il y a deux à trois heures de trajet par jour", ce qui représente selon elle "une charge mentale, une charge qui est beaucoup trop lourde".

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV