BFMTV

Transparence: la déclaration de patrimoine fait grogner les députés

Les députés ont jusqu'au 1er février pour rendre leur déclaration de patrimoine. (photo d'illustration)

Les députés ont jusqu'au 1er février pour rendre leur déclaration de patrimoine. (photo d'illustration) - -

Les députés ont jusqu’au 1er février pour rendre leur déclaration de patrimoine, conformément à la loi sur la transparence de la vie publique. Ces déclarations sont déposées auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. Mais tous les députés ne le font pas de gaîté de cœur, à droite comme à gauche.

Dernière ligne droite pour les députés, qui ont jusqu'au 1er février pour remplir leur déclaration de patrimoine, conformément à la loi sur la transparence de la vie publique. Compte courant, assurance vie, biens d'un montant supérieur à 10.000 euros, les députés doivent tout renseigner. Une fois remplie, la déclaration est déposée auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique.

Critiques à droite comme à gauche

Depuis l’affaire Cahuzac, la loi oblige les députés à rendre public leur patrimoine. Une arme dissuasive contre l’enrichissement personnel, selon le gouvernement.

Mais tous les députés ne se plient pas à l'exercice de gaîté de coeur, à droite comme à gauche. "Ca m'a demandé une bonne semaine de travail pour collectionner l'ensemble des informations, les mettre à jour, faire les nouvelles évaluations", déplore le député UMP des Alpes-Maritimes, Charles-Ange Ginésy. "Il n'y a plus de domaine de vie privée et ça c'est quelque chose qui est gênant", estime-t-il.

L'opposition dénonce un voyeurisme

Même son de cloche chez certains députés de la majorité. "C'est insupportable et c'est un monument de paperasserie et de bureaucratie. On passe de la transparence à l'inquisition", lance le député PS de l'Eure, François Loncle.

L’opposition parle quant à elle de voyeurisme, voire de non-sens législatif. "Ca ne sert en rien à prouver l'honnêteté des élus. Plutôt que de regarder et de rendre public le patrimoine des élus, il aurait été largement préférable de vérifier l'évolution de ce patrimoine, c'est-à-dire voir s'ils ont profité de leur fonction pour s'enrichir", estime le député UDI de Seine-Saint-Denis, Jean-Christophe Lagarde, qui a même qualifié le processus de "très chiant et très con", mardi.

Les députés ont jusqu’ à samedi pour rendre leur déclaration. Mais à l’inverse de celles des ministres, elles ne seront pas rendues publiques sur le site du gouvernement.

A.S. avec Sophie Hébrard et Benoit Ruiz