BFMTV

Tract polémique de LR: Brice Hortefeux ne "comprend pas les commentaires"

Brice Hortefeux vice-président de la région Auvergne-Rhône-Alpes sur BFMTV le 10 juin 2018

Brice Hortefeux vice-président de la région Auvergne-Rhône-Alpes sur BFMTV le 10 juin 2018 - BFMTV

Le conseiller de Laurent Wauquiez, invité de BFM Politique ce weekend, ne "comprend pas" les critiques à l'encontre du récent tract des Républicains "Pour que la France reste la France".

Tiré à 1,5 million d'exemplaires, le tract publié par Les Républicains, intitulé "Pour que la France reste la France" ne plaît pas à tout le monde au sein du parti. Dès jeudi, la numéro 2 du parti Virginie Calmels a dénoncé un document "inutilement anxiogène". Interrogé à ce sujet sur BFMTV ce dimanche, Brice Hortefeux assure lui ne "pas comprendre les commentaires".

"Je ne les comprends pas tout d'abord car quand vous voyez ce document, ce tract, on peut se poser la question de qui peut être contre que la France reste la France, c'est-à-dire la France terre de liberté, la France terre du pays des Droits de l'Homme, la France puissance économique qui pèse, la France puissance militaire qui en impose, la France pays d'une protection sociale que le monde nous envie. Bref, c'est ça que sous-entend ce tract", a martelé le vice-président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Une "continuité"

Selon lui, il existe aujourd'hui en France des "menaces", comme le "communautarisme" et le "terrorisme". "Oublie-t-on les attentats? [...] Les policiers qui ont été tués par le terrorisme?", a-t-il poursuivi. 

"Ce document, à mon sens, ça veut dire que nous avons reçu un héritage et cet héritage il faut le préserver, c'est notre devoir et de le rendre encore plus beau pour que demain soit mieux qu'aujourd'hui", a encore souligné Brice Hortefeux, rappelant que le slogan s'inscrivait dans une "continuité" car "Nicolas Sarkozy lui-même avait dans sa campagne avait utilisé ses mots".

"Laurent Wauquiez a le courage de relever une famille politique"

Pour l'eurodéputé et conseiller de Laurent Wauquiez, il ne faut pas oublier qu'il y a eu "une élection" au sein des Républicains. "Cette élection a connu un succès de participation massif. Le candidat qui a été élu a rassemblé trois électeurs sur quatre, 75%". Les critiques à l'encontre de ce tract sont donc pour lui à l'image du "clapotis d'un petit milieu qui sait dénigrer et détruire et jamais construire et bâtir".

"Moi je trouve que Laurent Wauquiez a eu le courage de s'engager alors que nous avons vécu un désastre électoral à l'élection présidentielle. [...] Il a le courage de s'investir, de relever une famille politique [...] parce que dans une démocratie il faut qu'il y ait une majorité qui gouverne et une opposition qui joue son rôle", a conclu Brice Hortefeux. 

M.P