BFMTV
Politique

"Chacun s'habille comme il le veut": sur la tenue républicaine, Moreno s'oppose à Blanquer

La secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, Elisabeth Moreno, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) le 2 septembre 2020

La secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, Elisabeth Moreno, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) le 2 septembre 2020 - Thomas SAMSON © 2019 AFP

Dans Le Parisien, la ministre déléguée à l'Égalité Femmes-Hommes s'est inscrite en faux contre les propos de son collègue de l'Éducation nationale.

L'exécutif a allumé la mèche sans besoin d'aide. Depuis ses propos matinaux sur le besoin de porter une "tenue républicaine" à l'école, lundi, Jean-Michel Blanquer fait l'objet de nombreuses railleries de part et d'autre, en particulier au sein de l'opposition. Mais pas uniquement, puisqu'au sein même du gouvernement, certains commencent à en avoir soupé des envolées un peu "IIIe République" du ministre de l'Éducation nationale.

"Chacun est libre de s'habiller comme il le veut"

C'est le cas d'Elisabeth Moreno, ministre déléguée à l'Égalité Femmes-Hommes, à la Diversité et à l'Egalité des chances, qui dans les colonnes du Parisien ce mardi affiche son désaccord avec son collègue. "En France, chacun est libre de s'habiller comme il le veut", insiste-t-elle.

"Les femmes ont mis des siècles à pouvoir s'affranchir de codes vestimentaires. Cette liberté conquise de haute lutte n'a pas de prix." Et d'ajouter: "C'est aussi un enjeu d'éducation des jeunes garçons, du rapport qu'ils entretiennent aux jeunes filles et lié aux valeurs de respect."

Marlène Schiappa, qui naguère aurait sans nul doute été encline à demander une clarification sur ce que recouvre le terme "républicaine", n'a pas pris position.

Jules Pecnard Journaliste BFMTV