BFMTV

Sondage: seuls 45% des électeurs de Macron sont sûrs de leurs choix

Si Emmanuel Macron réalise une remontée notable dans les dernières enquêtes d'opinion, son électorat reste dès plus versatiles. Moins d'un votant sur deux se dit "sûr de son choix" dans un dernier sondage Elabe.

Dans un sondage Elabe pour BFMTV et L'Express paru ce mardi, Marine Le Pen (26%) et Emmanuel Macron (25,5%) sont au coude à coude au premier tour de l'élection présidentielle. Le fondateur d'En Marche réalise une belle percée même si elle reste à nuancer: ses électeurs sont ceux dont l'avis est le moins fixé. Ceux de Marine Le Pen et de François Fillon semblent bien plus convaincus de leurs choix. Les explications d'Yves-Marie Cann, le directeur des études politiques d'Elabe.

> Tout d'abord, quand ce sondage a-t-il été réalisé?

"Essentiellement après le rassemblement du Trocadéro. C'est un sondage qui a été réalisé dimanche et lundi, ce qui veut dire qu'il ne prend pas en compte les actualités des dernières heures. On voit bien que les choses sont en train de s'apaiser au sein de la droite, ce qui pourrait donner de l'oxygène à François Fillon."

> Qui dispose de l'électorat le plus versatile?

"45% des électeurs qui déclarent une intention de vote pour Emmanuel Macron se disent "sûrs de leur choix" et ne changeront pas d'avis. Mais dans le même temps, 55% pourraient le faire. C'est beaucoup lorsque l'on compare aux autres candidats. 79% des électeurs de Marine Le Pen sont sûrs de leur choix, 73% pour François Fillon."

> Cette incertitude est-elle pénalisante?

"La particularité d'Emmanuel Macron, c'est qu'il agrège des électeurs de différents horizons politiques. Il occupe une position centrale et c'est un grand classique pour ce type de candidat. Si on regarde dans le rétroviseur, le fondateur d'En Marche est crédité de 10 points de plus que ce que l'on mesurait fin novembre. La dynamique dont il bénéficie fait qu'il y a une fragilité dans les résultats. Mais les choses commencent à se cristalliser en sa faveur. Emmanuel Macron est donc aujourd'hui en position de force."

P. P.