BFMTV

Sondage: 61% des Français "satisfaits" de la composition du nouveau gouvernement

Edouard Philippe et ses principaux ministres selon l'ordre protocolaire.

Edouard Philippe et ses principaux ministres selon l'ordre protocolaire. - DESK / AFP

Selon la dernière livraison du sondage "L'opinion en direct" pour BFMTV, les Français se disent majoritairement satisfaits de la composition de l'équipe gouvernementale. Ils estiment également qu'elle remplit la promesse de renouvellement portée par Emmanuel Macron. Ils sont plus partagés quant à son efficacité.

Nécessité de parvenir à un équilibre dans une équation politique chargée, devoir de parité, délai de 24h afin de mieux étudier les profils des personnes pressenties pour intégrer l'exécutif, ce mercredi, le gouvernement d'Edouard Philippe a été annoncé au bout du suspense. Il s'agit peut-être du fameux état de grâce, cette période de bienveillance de l'opinion qui suit souvent une élection d'ampleur, mais en tous cas cette nouvelle équipe satisfait une majorité nette de Français. C'est ce que nous apprend le nouveau sondage "L'opinion en direct" pour BFMTV réalisé par l'institut Elabe. 

Une satisfaction largement diffusée

Cette satisfaction transparaît dans toutes les catégories d'âge. Les personnes âgées de 18 à 24 ans disent la leur à un taux de 65%, tandis que leurs aînés âgés de 65 ans et plus, à 64%. Le consensus est aussi notable parmi les catégories socioprofessionnelles. Les plus enthousiastes sont les cadres et professions intellectuelles supérieures (73%) et les moins approbateurs les milieux populaires (56%). A noter que, dans cette dernière catégorie, on trouve la seule frange de la société où la satisfaction devant le nouveau gouvernement est minoritaire. Celle-ci n'atteint en effet que 49% chez les ouvriers. 

Si l'on porte son regard du côté des électorats du premier tour de la présidentielle, le gouvernement suscite bien entendu les bonnes grâces des partisans d'Emmanuel Macron (93%), contente globalement ceux de Benoît Hamon (67%), mais aussi des soutiens de François Fillon (60%). Ceux de Jean-Luc Mélenchon sont plus divisés (52%). Seuls les électeurs de Marine Le Pen portent une majorité de mécontentement sur la question (64%, contre 33% de "satisfaits"). 

Pour l'opinion, le renouvellement est au rendez-vous

Emmanuel Macron avait promis que l'équipe de son Premier ministre incarnerait un renouvellement politique. Il était donc attendu à ce tournant. 65% des sondés lui accordent ce point, contre 33% estimant que le renouvellement promis n'est pas au rendez-vous et 2% de gens ne se prononçant pas. Ce sentiment d'un pari du renouvellement réussi est partagé majoritairement par toutes les catégories d'âges et de professions étudiées.

L'approbation est aussi largement diffusée parmi les électorats politiques. 94% des électeurs d'Emmanuel Macron voient un renouvellement, 69% des "fillonistes" également. 65% des gens ayant voté en faveur de Benoît Hamon au premier tour de la présidentielle pensent en ce sens aussi, tout comme 54% des sympathisants de Jean-Luc Mélenchon. Pour 57% des électeurs de Marine Le Pen, en revanche, l'engagement du candidat devenu président de la République n'a pas été respecté. 

La question de l'efficacité divise davantage

Si les membres du gouvernement satisfont, pour l'essentiel, les Français, et donnent l'impression d'une classe politique rafraîchie, encore faut-il qu'ils soient efficaces au moment d'apporter des solutions aux problèmes traversés par le pays. Les personnes interrogées tablent sur l'efficacité de ce gouvernement, pour 54% d'entre elles. 45% d'entre elles n'y croient pas, toutefois, et 1% préfère ne pas s'aligner. Dans le détail, il apparaît même que les 35-49 ans estiment, à un niveau de 53%, que l'équipe ne sera pas efficace pour répondre aux problèmes de la France. Les employés (56%) et les ouvriers (59%) prévoient également que ce cabinet ne sera pas efficace. 

Parmi les sympathies politiques déclarées, l'optimisme est le plus souvent majoritaire. Mais c'est le pessimisme quant aux aptitudes du gouvernement à résoudre les difficultés de l'Hexagone qui l'emporte auprès des électeurs du leader de la "France insoumise" (56%), et ceux de la présidente du Front national (75%). 

Une formule qui ne durera pas selon les électeurs

La nomination de Nicolas Hulot, souvent présenté comme un électron libre, à la tête du ministère de la Transition écologique a pu surprendre. Les présences conjointes de l'ex-"Républicain" Bruno Le Maire à Bercy et du socialiste Jean-Yves Le Drian au Quai d'Orsay interrogent également. L'institut Elabe a ainsi demandé à son panel de dire si, selon lui, cet alliage complexe pouvait "durer tout le quinquennat" ou s'il n'aurait qu' "un temps". Pour 47% des Français, l'équipe pourra tenir la distance, tandis que pour une majorité de 52% ces personnalités venues d'horizons différents ne tiendront ensemble que de manière temporaire. Cette fois-ci, les électeurs d'Emmanuel Macron sont isolés. Si 78% de ceux qui ont choisi l'actuel chef de l'Etat dès le premier tour de la présidentielle pensent que cette combinaison résistera au temps et à l'exercice du pouvoir, toutes les autres familles politiques estiment que cette formule ne durera pas. 

Echantillon de 937 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. Interrogation par Internet le 17 mai 2017 (après l’annonce du nouveau gouvernement).

Robin Verner