BFMTV

Septuagénaire blessée à Nice: Morano demande à Macron "un peu de décence" 

Nadine Morano à Strasbourg.

Nadine Morano à Strasbourg. - BFMTV

Nadine Morano a répondu aux questions de notre journaliste Ruth Elkrief en duplex depuis Strasbourg. La députée européenne a notamment évoqué les propos du président de la République au sujet de la blessure d'une manifestante de 73 ans à Nice samedi.

Samedi, une manifestante niçoise de 73 ans, Geneviève Legay, a été hospitalisée, après avoir subi notamment plusieurs fractures au crâne. Alors qu'une partie de l'opinion et de la classe politique s'émouvait d'une possible responsabilité des forces de l'ordre dans l'accident, le procureur de la République de Nice a semblé infirmer cette piste ce lundi tout en reconnaissant que la septuagénaire n'était pas "tombée toute seule". Précédemment, Emmanuel Macron avait commenté: "Pour avoir la quiétude, il faut avoir un comportement responsable". Il ajoutait même: "Je lui souhaite un prompt rétablissement, et peut-être une forme de sagesse". Ce lundi soir, sur notre antenne depuis Strasbourg, Nadine Morano a jugé sèchement cette sortie. 

"Il ferait mieux de prendre un peu de hauteur" 

La députée européenne "Les Républicains", par ailleurs numéro 4 de la liste LR en vue du scrutin du 26 mai prochain, a ainsi déclaré:

"Cette femme est aujourd’hui sur un lit d’hôpital. Son état est grave, d’après ce que j’ai pu lire. Le président de la République ferait mieux de prendre de la hauteur, d’avoir un peu de décence à l’égard de cette personne qui n’avait elle-même pas à se trouver là dans un attroupement non autorisé. Mais il ne faut pas l’enfoncer un peu plus." "On est depuis quatre mois dans le chaos dans notre pays et je crois que c’est à cela qu’il devrait s’atteler, plutôt qu’à donner des leçons", a-t-elle ajouté. 

Le procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre, s'est cependant montré rassurant sur l'état de la victime lors d'une conférence de presse donnée ce lundi après-midi. 

Robin Verner