BFMTV

Seine-Saint-Denis: un candidat de la France insoumise affiche un vieux tweet de son adversaire FN

Juan Branco est candidat de la France insoumise dans la 12ème circonscription de Seine-Saint-Denis.

Juan Branco est candidat de la France insoumise dans la 12ème circonscription de Seine-Saint-Denis. - Thomas Samson / AFP

Pour contrer Jordan Bardella aux législatives, Juan Branco a affiché à Clichy-sous-Bois l'un de ses tweets sur la mort de Zyed et Bouna, qui étaient originaires de cette ville de Seine-Saint-Denis.

Internet n'oublie pas. Et Juan Branco l'a bien compris, puisqu'il en a fait un argument de campagne. Le candidat de la France insoumise aux législatives affronte dans la 12ème circonscription de Seine-Saint-Denis le "Monsieur banlieues" du Front national, Jordan Bardella. Le premier a 27 ans, le deuxième 22. Juan Branco, primo-candidat au CV long comme les deux bras, est l'un des avocats de Wikileaks et le conseiller juridique de Julian Assange. Jordan Bardella, lui, est conseiller régional et secrétaire départemental FN.

Pour le contrer sur le terrain, dans une circonscription qui englobe notamment Le Raincy, Livry-Gargan, Clichy-sous-Bois ou encore Montfermeil, Juan Branco a décidé d'imprimer et de coller un tract avec l'un des ses anciens tweets. Distribué à Clichy et mis en avant par Juan Branco sur son compte Twitter, il évoquait l'affaire Zyed et Bouna.

"L'ensauvagement de nos banlieues"

"Soutien renouvelé aux forces de l'ordre de Seine-Saint-Denis, en première ligne face à l'ensauvagement de nos banlieues. #ZyedEtBouna", peut-on lire sur le tract.

Un tweet que l'on trouve toujours sur le compte du candidat FN et qui a été posté le 18 mai 2015, dix ans après la mort des deux adolescents, Zyed Benna et Bouna Traoré, dans un transformateur EDF à Clichy-sous-Bois, après une course-poursuite avec la police. 

"Contre le candidat FN. Qu'il vienne tracter à Clichy maintenant", a commenté Juan Branco, sous la photo du fameux tract.

Charlie Vandekerkhove