BFMTV

Royal : « Ouvrir les musées, pas les grandes surfaces ! »

BFMTV

Les discussions sur le travail dominical n'en finissent pas. Ségolène Royal soutient l'opposition et ses 4000 amendements qui visent à faire durer le débat.

L'opposition a déposé 4000 amendements sur la loi du travail dominical. Des amendements « crétins », selon Jean-François Copé, agacé par ce ralentissement. « Nécessaires », répond Ségolène Royal, qui rappelle que « le problème de fond posé ici est : quelle conception de la société avons-nous ? ». Et la présidente de la région Poitou-Charentes s'interroge : « N'a-t-on pas autre chose à proposer aux Français comme activité familiale le dimanche, que de continuer à consommer ce jour-là ? (...) Je préfèrerai qu'on ouvre gratuitement les musées, les activités sportives le dimanche ! En plus, les gens n'ont pas de revenu, de pouvoir d'achat supplémentaires, donc c'est une course en avant vers l'endettement. »

« L'Etat doit prendre ses responsabilités »

Scandalisée par les incitations aux crédits à la consommation et souhaitant notamment l'interdiction des crédits revolving, Ségolène Royal a aussi dénoncé les comportements des banques qui « font leurs profits sur les petits et moyens salaires ». Elle a donc appelé l'Etat, qui selon elle « ne remplit pas ses responsabilités », à y « mettre un coup d'arrêt en exigeant la réforme des tarifications bancaires ».

La rédaction