BFMTV

Quand deux villes du Finistère s'échangent le portrait d'Hollande

L'histoire du portrait-voyageur de François Hollande.

L'histoire du portrait-voyageur de François Hollande. - Bertrand Langlois - AFP

Faute de l'avoir reçu, la mairie d'Ouessant n'a pas de portrait officiel de François Hollande. Qu'importe, en cas de visite officielle, le maire a une astuce, et un complice.

Le protocole est strict. Toutes les mairies de France doivent disposer du portrait officiel du président de la République, en l'occurrence François Hollande. Sauf que comme le révèle Ouest France, la mairie d'Ouessant, dans le Finistère, n'a jamais reçu le sien.

Trois visites en un an

Manuel Valls est passé en juillet 2015, en avril dernier, c'est Barbara Pompili qui a fait escale sur l'île, suivie de près par Ségolène Royal, qui s'est arrêtée à Ouessant le 13 mai. A chaque fois, les trois visiteurs ont été accueillis par le maire et un portrait de François Hollande... qui venait de prendre la mer.

Le maire d'Ouessant Denis Palluel explique en effet qu'il n'a jamais reçu le portrait officiel de François Hollande. Alors qu'il devait aller le chercher sur le continent, Denis Palluel a demandé un envoi postal, arguant que l'île voisine l'avait reçu ainsi. Depuis, il attend toujours. "Il est peut-être à la sous-préfecture de Brest" plaisante l'élu, qui a réglé le problème avec un élu voisin.

Un voyage en bateau

C'est son homologue de l'Île-Molène, située à 11km de là, qui lui prête le sien. "J’ai fait le voyage en bateau avec François Hollande, le portrait sous le bras", raconte Roland Masson, maire de l'Île-Molène, et complice de ce transfert inhabituel. 

Forcément, ce qui devait arriver arriva. Lors de la visite de Barbara Pompili, Roland Masson arrive dans le même bateau que l'élue... avec François Hollande en bandouillière. "Tandis que je lui parlais, j'avais toujours le président sous le bras. Je ne lui ai pas dit" avoue l'élu, que le petit jeu amuse toujours autant.

P.A.