BFMTV

Primaire à gauche: qui soutient qui?

Alors que la période de dépôt des candidatures s’achève jeudi, BFMTV.com fait le tour des principaux soutiens des candidats de la primaire à gauche, qui se tiendra les 22 et 29 janvier 2017.

Jeudi 15 décembre, les candidatures pour la primaire de gauche seront closes. Deux jours plus tard, la Haute autorité et son président Christophe Borgel confirmeront la liste des candidats qui s’affronteront les 22 et 29 janvier. Mercredi, Sylvia Pinel, la présidente du Parti radical de gauche, a annoncé qu'elle rejoignait finalement la compétition. La primaire comptera donc une femme candidate, et ses soutiens se manifesteront sans doute dans les prochains jours. Pour les candidats déjà déclarés, la course aux ralliements se poursuit. La plupart de leurs partisans ont annoncé leur positionnement publiquement, relayés sur Twitter par les candidats eux-mêmes.

Le gouvernement penche pour Valls

Sans grande surprise, c’est Manuel Valls, le Premier ministre sortant, qui dispose du plus grand nombre de soutiens politiques. De nombreux membres du gouvernement se sont prononcés en faveur de sa candidature. Parmi eux, les ministres Myriam El Khomri et Jean-Yves Le Drian sont les derniers à s’être déclarés. Ils ont ainsi rejoint Bruno Le Roux, Michel Sapin, Najat Vallaud-Belkacem ou encore Laurence Rossignol et Patrick Kanner. Mais aussi les secrétaires d’Etat Juliette Méadel, Jean-Marie Le Guen et Christian Eckert. Auxquels s’ajoutent d’anciens ministres, comme Jack Lang et Bernard Kouchner.

Depuis le renoncement du président de la République, Manuel Valls peut compter sur l’appui de quelques fidèles de François Hollande, dont les ministres de la Défense et de l’Economie, mais aussi Didier Guillaume, soutien indéfectible du chef de l’Etat et chef du groupe socialiste au Sénat. Au total, le candidat Valls revendique le soutien de plus d’une centaine de parlementaires, comme le rapporte l'AFP.

Les principaux soutiens de Manuel Valls

-
- © -

Anne Hidalgo rejoint Peillon

Dernier arrivé dans la course à la primaire, l’ancien ministre Vincent Peillon évoque quant à lui le soutien d’une trentaine de parlementaires, à défaut de membres du gouvernement. Parmi eux, le "hollandais" Sébastien Denaja, mais aussi Karine Berger, Patrick Bloche, Patrick Mennucci et David Assouline. Il peut aussi compter sur le soutien de la maire de Paris, Anne Hidalgo, de l’ancien ministre Kader Arif et de plusieurs députés européens, dont Pervenche Berès, qui préside la Délégation socialiste française au Parlement européen, et Christine Revault d'Allonnes.

Les principaux soutiens de Vincent Peillon:

-
- © -

Hamon et Montebourg jouent dans la même cour

Benoît Hamon et Arnaud Montebourg ont quant à eux un nombre équivalent de soutiens, puisqu’ils revendiquent respectivement 24 et 26 parlementaires, d'après l'AFP. Sur Twitter, ils ont publié il y a quelques jours un trombinoscope rassemblant leurs partisans: 19 pour Benoît Hamon et 25 pour Arnaud Montebourg. 

Derrière Arnaud Montebourg, plusieurs députés frondeurs, dont leur chef de file, Christian Paul, qui entend rassembler derrière son candidat l’aile gauche du PS, mais aussi Laurent Baumel. L’ancienne ministre de la Culture et compagne d'Arnaud Montebourg, Aurélie Filippetti, figure aussi parmi ses soutiens. De même que le députés Yann Galut et le Conseiller départemental Jérôme Guedj, qui soutenait au départ Marie-Noëlle Lienemann, avant qu'elle ne renonce à se présenter.

Benoît Hamon rassemble notamment les députés Pascal Cherki, Alexis Bachelay, Régis Juanico ou encore Barbara Romagnan et Michel Pouzol. Il s’est aussi assuré le soutien de l’ancien maire de Toulouse, l’aubryste Pierre Cohen.

Les principaux soutiens d'Arnaud Montebourg:

-
- © -

Les principaux soutiens de Benoît Hamon:

-
- © -

Filoche et Bennahmias isolés

Parmi les trois autres candidats à la primaire, le socialiste Gérard Filoche et Jean-Luc Bennahmias, le président du Front démocrate et co-président de l’Union des démocrates et écologistes, apparaissent plus isolés. Le second bénéficie du soutien de Fabienne Gambiez, conseillère municipale à Issy-les-Moulineaux, qui affiche ce ralliement sur Twitter. Le premier n'est pas en mesure de communiquer des noms. A défaut, son entourage, contacté par BFMTV.com, met en avant ses "12.000 soutiens de militants et sympathisants socialistes". 

De Rugy soutenu par les écologistes

L’écologiste François de Rugy rassemble quant à lui deux personnalités politiques de premier ordre et plusieurs élus. Au gouvernement, il est soutenu par la secrétaire d’Etat Barbara Pompili et la ministre et ex-patronne de EELV Emmanuelle Cosse. Auxquelles s’ajoutent les députés écologistes Véronique Massonneau, Eric Alauzet et Christophe Cavard. Mais aussi le député socialiste Philippe Plisson, comme le précise l'entourage du candidat, également joint par BFMTV.com.

Les soutiens de François de Rugy:

-
- © -
Charlie Vandekerkhove, Emeline Gaube