BFMTV

Pour Valls, "il n'y a pas de laïcité radicale"

Manuel Valls sur BFMTV dimanche soir.

Manuel Valls sur BFMTV dimanche soir. - BFMTV

Le député de l'Essonne contredit le chef de l'Etat sur la laïcité. Et détaille sa propre vision.

Sur la laïcité, Manuel Valls s'inscrit en opposition vis-à-vis d'Emmanuel Macron. En décembre dernier, le chef de l'Etat s'était déclaré "vigilant" face au risque d'une "radicalisation de la laïcité". Une expression que ne cautionne pas l'ancien Premier ministre, invité de Et en même temps ce dimanche soir.

"Le risque aujourd'hui que connaît la France, c'est l'islam radical, pas la laïcité radicale", affirme notre invité. "La laïcité radicalisée, je ne sais pas ce que cela veut dire et je n'utiliserais pas ce terme", poursuit-il.

"Depuis toujours, au nom de la laïcité, on évoque une laïcité apaisante et ouverte contre une laïcité persécutrice. Mais il n'y a pas de laïcité radicale", selon le député apparenté LaREM. 

Manuel Valls déroule donc sa propre vision de la laïcité: "Elle permet de croire ou de ne pas croire, elle respecte toutes les religions. Je défends de manière très ferme la laïcité car c'est notre pacte commun". Et pour évoquer des mesures concrètes, il propose par exemple de faire modifier la Constitution afin d'interdire tout signe ostentatoire religieux "de la maternelle jusqu'à l'université, des élèves aux enseignants en passant par le personnel". 

A. K.