BFMTV

Pour Darmanin, ce ne serait pas "très gaulliste de souhaiter une cohabitation"

Gérald Darmanin sur BFMTV

Gérald Darmanin sur BFMTV - BFMTV

Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, était l'invité de Ruth Elkrief sur BFMTV ce mercredi soir. Il a appelé les électeurs à donner une majorité absolue au nouvel exécutif.

Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, s'est exprimé sur BFMTV ce mercredi soir. Au micro de Ruth Elkrief, cet homme politique issu à l'origine des rangs des "Républicains" a émis le souhait de voir une majorité présidentielle émerger des législatives: "Laissons les Français s’exprimer et donner, je le souhaite, une majorité au Président." Conjuguant une référence à son héritage politique personnel et une critique voilée à l'attention de son ancien camp, il a ajouté: "Et permettez-moi, cette expression, il n’est pas très gaulliste de souhaiter une cohabitation et de faire perdre du temps à la France."

"Pessimistes" contre "optimistes"

D'après lui, la constitution d'une majorité absolue soutenant l'exécutif contribuerait à l'efficacité de l'action politique. "En revanche, ce qui est certain, c’est que si le gouvernement, et je le souhaite, a une majorité absolue pour le soutenir, ce sera un bien pour la France. Le problème du pays, c’est l’efficacité de la décision politique, c’est de faire baisser le chômage, c’est de traiter la sécurité, c’est de renouer la confiance", a-t-il dit. 

Enfin, il a séparé le champ politique selon un clivage bien particulier: "Aujourd’hui, ce qui est sûr c’est qu’il y a une bataille entre les pessimistes et les optimistes et moi j’ai souhaité, parce que j’aime mon pays et peut-être parce que je suis plus optimiste que les autres, être dans le camp des optimistes."

R.V.