BFMTV

Popularité: Edouard Philippe poursuit son envolée

Le Premier ministre Edouard Philippe à la sortie de l'Elysée, le 10 juin 2020 à Paris

Le Premier ministre Edouard Philippe à la sortie de l'Elysée, le 10 juin 2020 à Paris - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Selon un sondage BVA publié ce vendredi, 54% des Français ont une opinion favorable d'Edouard Philippe et 61% aimeraient qu'il conserve son poste de Premier ministre.

La popularité d'Edouard Philippe continue de grimper (+8) et le Premier ministre creuse l'écart avec Emmanuel Macron (+1), relégué 16 points derrière, selon un sondage BVA diffusé ce vendredi. Avec 54% d'opinions favorables, Edouard Philippe, très exposé dans la gestion de la crise du Covid-19, a gagné 13 points en deux mois et une majorité de Français déclare désormais avoir une bonne opinion de lui, selon cette enquête pour Orange et RTL.

Edouard Philippe progresse notamment auprès des sympathisants Les Républicains (+13), mais aussi de ceux de la gauche hors PS (+15) et même du PS lui-même (+5).

Quelques jours après son allocution télévisée, la cote du chef de l'Etat reste en revanche quasiment stable à 38%, et 62% (=) des Français interrogés ont une mauvaise opinion de lui, selon BVA. Par ailleurs, plus de six Français sur dix (61%) ne souhaitent pas qu'Emmanuel Macron change de Premier ministre, contre 38% d'un avis contraire.

Nicolas Hulot, toujours personnalité politique préférée des Français

Trois ans après son entrée en fonction, le couple exécutif reste toutefois plus populaire que ses prédécesseurs : à la même époque du quinquennat, François Hollande était crédité de 26% et Manuel Valls de 40% d'opinions favorables dans ce baromètre.

Nicolas Hulot reste en tête du classement des personnalités politiques préférées des Français (38%, +1), mais Bruno Le Maire (30%, +5) et Xavier Bertrand (30%, +3) réduisent l'écart. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, perd 2 points à 26%.

Enquête réalisée en ligne du 17 au 18 juin auprès de 1.003 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

Mélanie Rostagnat avec AFP Journaliste BFMTV