BFMTV

PS: Ayrault maintient son cap, Désir dénonce les "snipers"

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et le premier secrétaire du PS Harlem Désir

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et le premier secrétaire du PS Harlem Désir - -

Dans un climat tendu par l'affaire Cahuzac et les critiques émises par certains ministres, Jean-Marc Ayrault a défendu sa politique de rigueur budgétaire avec le soutien d'Harlem Désir.

Jean-Marc Ayrault a défendu samedi devant le conseil national du Parti socialiste sa politique de rigueur budgétaire, tout en soulignant que la recherche de la croissance devait être menée "à l'échelle de l'Europe". Le Premier ministre a été rejoint sur ce point par Harlem Désir, le patron du PS, et s'en est pris aux "conservateurs".

Ce conseil national (CN) se tenait dans un contexte politique très particulier, marqué notamment par l'affaire Cahuzac, mais aussi le malaise exprimé récemment par trois ministres, Arnaud Montebourg, Cécile Duflot et Benoît Hamon, vis-à-vis de la politique de rigueur budgétaire actuelle.

Harlem Désir a apporté son soutien à Jean-Marc Ayrault, tout en souhaitant une plus grande cohésion gouvernementale. "Le concours des petites phrases, les snipers qui tirent systématiquement contre leur camp, (...), ça suffit!", a-t-il lancé.

Rappel du climat social très difficile actuel, une cinquantaine de salariés de l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois ont interrompu pendant une vingtaine de minutes les travaux du conseil.

Une "réorientation de l'Europe"

Si Jean-Marc Ayrault a assuré qu'il ne serait "pas le Premier ministre du tournant de l'austérité", Harlem Désir a été plus direct, appelant le PS à être "à la pointe de la confrontation avec les conservateurs européens", et notamment avec Angela Merkel, "la chancelière de l'austérité", pour promouvoir la relance.

Le CN a lancé samedi une série de débats internes sur l'Europe jusqu'au 16 juin.

Dans une résolution, le CN a réclamé une "réorientation de l'Europe", estimant que les "conservateurs européens prennent le risque de plonger le continent dans une interminable austérité". 

Le CN a enfin voté pour des primaires socialistes pour les municipales de mars 2014 à Marseille, Aix-en-Provence et Le Havre. D'autres villes pourraient suivre.

A LIRE AUSSI:

>> "L’affaire Cahuzac offre un gilet pare-balles à Montebourg"

>> Ayrault rappelle à l'ordre Montebourg

>> Montebourg s'en prend à l'austérité en Europe

A VOIR:

Bourdin direct: Hamon dénonce l'austérité

S. A. avec AFP