BFMTV

Hollande candidat en 2017? Cambadélis appelle "les dirigeants du PS" à trancher

Cambadélis appelle le PS à trancher sur la candidature de Hollande en 2017 - Vendredi 11 mars 2016

Cambadélis appelle le PS à trancher sur la candidature de Hollande en 2017 - Vendredi 11 mars 2016 - AFP

En vue de l'élection présidentielle à venir, le chef de file du PS, Jean-Christophe Cambadélis a demandé à tous les dirigeants du parti de se prononcer en faveur ou non de la candidature d'Hollande en 2017.

Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a appelé ce vendredi les dirigeants du parti socialiste à se prononcer pour ou contre une candidature de Hollande en 2017.

"La question que je vais poser à chaque dirigeant du Parti socialiste c'est 'êtes vous favorable à la candidature de François Hollande ?', a-t-il déclaré jeudi matin au micro de iTélé. "Il faut répondre à cette question. Parce que si on est favorable, on se bat pour."

Jean-Christophe Cambadélis a précisé ce qu'il entendait par "chaque dirigeant" du PS: "tout le monde. Tous les dirigeants du parti socialiste, les ministres, les dirigeants des collectivités locales, maintenant il faut vous prononcer. Vous dites si vous êtes pour ou si vous êtes contre. Si vous êtes pour, vous faites un mouvement pour. Si vous êtes contre, vous vous présentez."

Une primaire "des gauches et de l'écologie" ?

Interrogé sur le ministre de l'Economie Emmanuel Macron en 2017, Jean-Christophe Cambadélis a déclaré ne pas être "exaspéré" par ses "ambitions":

"S'il est favorable à la candidature de François Hollande, ce qu'il fait élargit la majorité.S'il est défavorable à la candidature de François Hollande, il le dit, il démissionne, et il se présente".

Le principe d'une primaire pour désigner le candidat à la présidentielle au sein du parti socialiste est inscrit depuis 2012 dans les statuts du parti, mais ne précise pas la marche à suivre dans le cas où le président sortant serait issu du PS.

Le 11 janvier, des intellectuels et des dirigeants écologistes ont lancé dans Libération un appel pour une primaire "des gauches et de l'écologie" en vue de 2017. Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche) a déjà annoncé qu'il refusait le principe de la primaire et se présenterait à la présidentielle.

"J'ai fini par me dire que le seul parti favorable à la primaire, c'est le parti socialiste", a déclaré Jean-Christophe Cambadélis.

A.-F. L. avec AFP