BFMTV

Anne Hidalgo: "J'aurais voté non au référendum grec"

Anne Hidalgo sur BFMTV et RMC merdredi matin.

Anne Hidalgo sur BFMTV et RMC merdredi matin. - BFMTV

Si elle avait été grecque, Anne Hidalgo aurait voté non au référendum qui a eu lieu dimanche sur le projet des créanciers du pays. "Je suis profondément européenne, j'ai la bi-nationalité française et espagnole, j'ai toujours voté oui sur l'Europe", explique-t-elle sur BFMTV et RMC. "Mais je me mets dans la situation de quelqu'un de la classe moyenne grecque, à qui ont dit qu'on va vivre avec des revenus faibles pendant plusieurs années, et qu'il en serait de même pour leurs enfants.Il faudrait trois générations pour en sortir, vous croyez qu'on peut accepter ce genre de choses?"

Pour la maire socialiste de Paris, "le plan exigé n'est pas soutenable, la politique d'austérité n'est pas tenable. Je comprends que le peuple grec dise que ce n'est plus possible." Mais elle estime aussi qu'une sortie de la Grèce de la zone euro "serait une catastrophe".

A. K.