BFMTV

Panthéon: les hommages ont débuté à Paris 

Quatre illustres figures de la Résistance vont faire leur entrée au Panthéon ce mercredi. Les hommages commencent ce mardi par un cortège funèbre qui va traverser Paris en empruntant le chemin de la libération. Des textes seront lus sur le parcours pour saluer leur mémoire.

L’hommage se déroulera sur deux jours. Le "temple" de la République accueillera ce mercredi quatre nouvelles personnalités avec deux femmes et deux hommes, figures de la Résistance: Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Pierre Brossolette et Jean Zay. Mais avant la cérémonie présidée par François Hollande demain, le cortège funéraire a traversé Paris sur les chemins de la libération de la capitale.

Le cortège s’est élancé mardi de la porte d’Orléans vers 15h30, accompagné par la Garde républicaine à moto. Il a ensuite remonté l’avenue du Général Leclerc jusqu’à la place Denfert Rochereau, des passants s’arrêtant pour saluer le convoi.

Hommage public, chants et lectures

Les cercueils à l’intérieur des corbillards sont enveloppés d'un drapeau bleu, blanc, rouge. L'ordre d'arrivée des héros de la résistance est alphabétique: Pierre Brossolette, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Germaine Tillion puis Jean Zay. A 16 heures, un hommage public est rendu par la Mairie de Paris sur la place Camille-Jullian où des lectures et des chants sont donnés.

Le convoi est réparti vers 16h30 par le boulevard Saint-Michel pour se diriger vers la Sorbonne. Après la traversée de Paris, les cercueils ont fait leur entrée dans la prestigieuse cour d'honneur de l'université.

Jeunesse et monde universitaire associés

Les cérémonies se sont poursuivies dans ce haut-lieu du savoir, symbole de la transmission et de la culture. Deux lettres de Jean Zay ont été lues par le ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem. La première datait de 1940 lorsqu'il vient d'être condamné à la dégradation militaire et à la déportation. La suivante était sa dernière lettre de 1944 peut avant son assassinat.

Une chorale et des instrumentistes composés de lycéens ont enchaîné les interprétations aux côtés des cercueils protégés par des hauts vents. François Hollande avait souhaité associer la jeunesse à cette journée de célébrations. Le monde universitaire suivra à partir de 19 heures où des chants et des lectures se succèderont. La veillée républicaine se terminera à 21h30.

C. R.