BFMTV

Municipales à Paris: après Benjamin Griveaux, Mounir Mahjoubi tenté par l'Hôtel de ville?

Mounir Mahjoubi et Benjamin Griveaux.

Mounir Mahjoubi et Benjamin Griveaux. - Patrick Kovarik - AFP

Le secrétaire d'Etat et député de Paris aurait des vues sur la capitale pour les municipales de 2020. Dans le même camp, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux continue de marquer son opposition à Anne Hidalgo, sans toutefois se déclarer officiellement.

Qui sera le candidat de La République en marche aux municipales à Paris? A moins de deux ans du scrutin, la bataille pour l'Hôtel de ville se prépare et les ambitions se dévoilent. 

Selon Le Parisien, Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat en charge du Numérique et député de Paris, serait "fortement incité par son entourage dans le parti et au gouvernement à se lancer dans la conquête de la capitale". Une candidature qui "aurait l'avantage, selon ses supporters, d'avoir une image de gauche".

Pour l'heure, le secrétaire d'Etat est silencieux sur le sujet et ne monte pas au créneau sur les dossiers chauds de la mairie de Paris, des fiascos Autolib' et Vélib' en passant par la propreté. Tout juste avait-il dénoncé en mai les "postures" de la mairie sur le bras de fer qui avait opposé Anne Hidalgo à Gérard Collomb sur la question du campement du Millénaire. 

Griveaux déjà à l'offensive

Dans le même camp, Benjamin Griveaux aurait lui aussi des ambitions pour Paris. Souvent présenté comme le "candidat naturel" de La République en marche, il est au contraire loin d'être silencieux sur la politique parisienne. Bien qu'il entretienne le suspense sur une éventuelle candidature à la mairie de Paris, il ne se prive pas pour charger Anne Hidalgo et son équipe.

"Paris n'est plus au rendez-vous, les Parisiens sont mécontents", assurait-il ainsi ce mardi sur notre antenne, défendant la création d'un "projet collectif" basé sur "les transports, la sécurité, la proximité, la propreté".

Accusé par des membres de la majorité parisienne de mener campagne en utilisant sa fonction de porte-parole, il dénonce des "polémiques infondées" rappelant être député de la 5e circonscription de Paris. "Utilisez plutôt votre temps au service des Parisiens", lance-t-il.

Emmanuel Macron aura sans nul doute le dernier mot pour choisir qui représentera La République en marche pour les municipales à Paris. Un comité de pilotage pour organiser l'élection a d'ores et déjà été mis en place au sein du parti présidentiel.

C. B