BFMTV

Morano: "je ne suivrai pas Sarkozy sans conditions"

Nadine Morano le 27 mai dernier, avant un meeting de l'UMP à Paris.

Nadine Morano le 27 mai dernier, avant un meeting de l'UMP à Paris. - Stéphane de Sakutin - AFP

L'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy critique ouvertement les choix de son ancien champion dans la presse, et menace de ne pas le suivre s'il devait revenir.

Nadine Morano en a assez de passer pour l'inénarrable groupie de Nicolas Sarkozy. Dans une interview à Marianne, parue jeudi, l'ancienne ministre menace de prendre ses distances: "je ne le suivrai pas sans conditions", explique-t-elle. "Le gouvernement c'était une concentration d'énarques, ce n'était pas représentatif de la France (...) Qu'il recommence ces conneries et je ferai campagne contre lui", promet-elle.

"C'est à lui de choisir les bons"

"Il sait que je lui porte de l'affection mais quand je le vois aller chercher des gens qui lui crachent à la figure je ne vois pas l'intérêt", ajoute Nadine Morano, citée par Le Scan. Cette fidèle de Nicolas Sarkozy fait ainsi allusion aux relations de l'ancien Président avec des cadres de l'UMP qui n'ont pas caché leur volonté d'indépendance par rapport à lui.

Dans Le Monde du 7 août, Nadine Morano avait déjà lancé une première salve en critiquant ouvertement les choix passés de Nicolas Sarkozy. "Avec une autre organisation (de l'UMP), nous n'aurions jamais perdu en 2012. Qui a mis Jean-François Copé à la présidence du groupe à l'Assemblée en 2007? (…) C'est à lui de choisir les bons. Il ne peut pas s'entourer que d'énarques ou d'héritiers".

A. K.