BFMTV

Macron et Le Pen s'affrontent à Paris avant le premier tour

Marine Le Pen et Emmanuel Macron

Marine Le Pen et Emmanuel Macron - JOEL SAGET, Eric FEFERBERG / AFP

A moins d'une semaine du premier tour de la présidentielle, les deux candidats longtemps donnés favoris des sondages s'affrontent par meetings interposés dans la capitale.

Marine Le Pen au Zenith, Emmanuel Macron à Bercy. A moins d'une semaine du premier tour de la présidentielle, les deux candidats en tête des sondages tiennent chacun un meeting crucial à Paris, à quelques heures d'intervalle. Alors que leurs intentions de vote sont en baisse depuis plusieurs semaines et que les écarts se resserrent entre les quatre prétendants principaux à l'Elysée, la candidate du Front national et celui d'En Marche! veulent occuper le terrain et redonner une dynamique à leur campagne.

Dans un sondage Ipsos-Sopra Steria pour Le Monde paru vendredi, ils étaient tous deux crédités de 22%, en baisse de 2 points. Derrière eux, Jean-Luc Mélenchon poursuivait sa percée avec 20%, une hausse de 1,5 point, devant François Fillon à 19%, en hausse de 1 point. 

C'est Emmanuel Macron qui ouvrira le bal, puisqu'il rassemblera ses partisans dès 15 heures à l'Accord Hotel Arena, à Bercy. Il devrait s'exprimer à partir de 16h45 et pendant une heure, après "quelques prises de parole courtes de gens du mouvement, des nouveaux visages issus de la société civile", comme le rapporte son entourage à l'AFP.

Objectif 20.000 personnes pour le camp Macron

Pour cet événement, le plus grand meeting de campagne du candidat, son équipe espère réunir 20.000 personnes, soit la capacité maximale de la salle. D'après Le Point, la comédienne Line Renaud, le footballeur Yohan Cabaye, ou encore le chanteur Renaud devraient être présents pour encourager le candidat.

"Dans son allocution à Bercy, Emmanuel Macron veut assumer d'être l'un des seuls candidats à ne pas jouer sur les peurs, les antagonismes, les divisions mais plutôt sur l'unité", insiste un proche de l'ancien ministre de l'Economie.

Des "actions" prévues avant le meeting de Marine Le Pen

Un message de rassemblement qui sonne comme une réponse à Marine Le Pen, qui donnait samedi à Perpignan l'un de ses discours les plus durs, s'en prenant particulièrement à son adversaire d'En Marche!. 

"Avec Emmanuel Macron, ce serait l'islamisme en marche", "le communautarisme en marche", a notamment lancé la candidate FN. "Le refus de reconnaître l'existence de la culture française ou encore les adresses répétées pendant ses meetings à toutes les communautés possibles et imaginables montrent bien que monsieur Macron a une vision communautariste de la société. Or, les sociétés multiculturelles sont des société multi-conflictuelles", a affirmé Marine Le Pen.

La candidate d'extrême droite a quant à elle donné rendez-vous à ses partisans à 20 heures, au Zenith de Paris, dans le parc de La Villette, qui compte environ 6.000 places. C'est à cet endroit qu'elle avait tenu son dernier meeting lors de la campagne de 2012. La réunion pourrait être perturbée, car des collectifs ont fait savoir qu'ils prévoyaient plusieurs actions pour manifester contre sa venue.

Dimanche, plusieurs centaines de personnes ont manifesté à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, pour protester contre la tenue de ce meeting. La manifestation a eu lieu à l'appel de plusieurs organisations syndicales et politiques, dont Solidaires, le NPA ou encore le réseau antifa "Action antifasciste Paris-banlieue". 

Charlie Vandekerkhove avec AFP