BFMTV

Lille: à quoi va ressembler le conseil municipal de Martine Aubry?

La maire sortante, qui l'a emporté sur le fil face à l'écologiste Stéphane Baly, obtient 43 sièges sur 61 au conseil municipal. La droite et l'extrême-droite sont absentes du Beffroi.

227 voix. C'est le minuscule écart qui sépare Martine Aubry, arrivée en tête du second tour des élections municipales à Lille dimanche, de son challenger, Stéphane Baly, arrivé second. La maire sortante socialiste, qui rempile pour un quatrième mandat, l'a donc emporté sur le fil devant son ex-allié au terme d'un long suspense.

Selon les résultats définitif, l'édile de la capitale des Flandres a ainsi engrangé 40% des suffrages exprimés, contre 39,41% pour Stéphane Baly. La candidate de La République en Marche, Violette Spillebout, arrive loin derrière avec seulement 20,58% des voix.

Martine Aubry rafle la mise au conseil municipal

Si Martine Aubry et Stéphane Baly ne sont séparés que par une poignée de voix, la maire sortante obtiendra cependant beaucoup plus de sièges au conseil municipal que l'écologiste. En effet, étant arrivée en tête avec le plus grand nombre de voix, la socialiste récolte d'emblée la moitié des places qui composent le conseil municipal lillois. Le reste des sièges est attribué à la proportionnelle, en fonction du nombre de suffrages reçus par chaque candidat.

Pour cette nouvelle mandature, 43 sièges du conseil municipal sur 61 reviennent ainsi à Martine Aubry, 12 vont à Stéphane Baly, et 6 à Violette Spillebout. En 2014, la maire de Lille - qui s'était alliée aux écologistes - avait récolté 43 sièges.

Le nouveau conseil municipal de Lille
Le nouveau conseil municipal de Lille © BFMTV

À noter que la droite et l'extrême-droite, qui occupaient respectivement 9 et 5 sièges depuis 2014, ne seront plus présentes au conseil municipal de Lille pour cette nouvelle mandature, aucune de leurs listes n'ayant obtenu suffisamment de voix pour se maintenir au second tour.

Juliette Mitoyen avec Louis Tanca