BFMTV

"Si Morano continue, elle ne pourra pas rester", avertit Solère

Thierry Solère était l'invité de BFMTV, ce mercredi soir.

Thierry Solère était l'invité de BFMTV, ce mercredi soir. - BFMTV

Le député des Républicains, également chargé de l'organisation de la primaire de 2016, a lancé un avertissement à Nadine Morano, après que cette dernière n'a pas présenté d'excuses pour ses propos polémiques sur la "race blanche", perdant par la même occasion son investiture aux élections régionales.

Quelques heures après la sanction, un nouvel avertissement. Alors que Nadine Morano a perdu ce mercredi soir son investiture aux élections régionales après avoir refusé d'exprimer des regrets à la suite de ses propos polémiques sur la "race blanche", un autre député des Républicains a décidé d'en rajouter une couche: Thierry Solère.

Si les dires de Nadine Morano n'entrent pas dans la ligne politique défendue par Les Républicains, comment expliquer qu'elle soit simplement désinvestie des élections régionales, et non pas suspendue de son parti?

"Si Nadine Morano continue à tenir de tels propos, durablement, et bien ce n'est pas les valeurs de notre famille politique, elle ne pourra pas rester", a ainsi répondu celui qui est également en charge de l'organisation de la primaire à droite en 2016.

"Elle en tirera elle-même les conséquences"

"Je suis sûr qu'elle en tirera elle-même les conséquences", a-t-il même avancé. "Et dans le cas contraire, le parti s'en chargera", a-t-il ensuite menacé.

Des propos qui contrastent fortement avec ceux de Sébastien Huygue, porte-parole des Républicains, qui s'était refusé à commenter une telle hypothèse, toujours sur notre antenne. "Nadine Morano n’a pas voulu revenir sur ses propos", avait-il simplement rappelé.

"Elle a utilisé des termes qui ne correspondent pas à notre vision de ce pays. Elle ne pouvait donc pas nous représenter lors des élections de décembre prochain", avait-il conclu.