BFMTV

Primaire à droite: les nouveautés du deuxième débat

Les sept candidats à la primaire à droite, réunis juste avant le premier débat télévisé.

Les sept candidats à la primaire à droite, réunis juste avant le premier débat télévisé. - AFP

Ce jeudi 3 novembre, les sept candidats s'affrontent pour le deuxième débat de la primaire à droite, cette fois sur BFMTV. Autre plateau, autres thèmes abordés… Une deuxième édition qui présente des nouveautés.

Deuxième débat, deuxième opportunité pour les sept candidats à la primaire à droite de tirer leur épingle du jeu. Pour ce deuxième rendez-vous, qui a lieu jeudi 3 novembre à la salle Wagram à Paris, les règles changent par rapport au plateau précédent.

Retransmis sur BFMTV et Itélé, le débat sera présenté par Ruth Elkrief, de BFMTV, et Laurence Ferrari, d'Itélé. Michaël Darmon, d'iTélé, interviendra en deuxième partie, suivi par Apolline de Malherbe, présentatrice de BFM Politique, en troisième partie.

La soirée s'articulera autour de plusieurs axes: la ligne politique des candidats et l'exercice du pouvoir, la lutte contre le terrorisme et ses implications internationales, l'avenir de l'Europe, la lutte contre la délinquance et l'éducation.

Un débat en trois parties

Pour développer ces sujets, la soirée sera divisée en trois parties: des questions d'actualité seront posées aux candidats, puis ils seront interrogés sur une thématique précise lors des deux parties suivantes. Ils n'auront pas, cette fois, au discours d'introduction comme lors de la première édition. Une conclusion d'une minute est en revanche conservée.

Pour apporter davantage d'animation à un format qui s'est révélé parfois long lors de sa première édition, chaque candidat disposera désormais d'une minute pour répondre aux animateurs, mais aussi d'une minute pour répondre à un concurrent – au lieu de 30 secondes précédemment.

Le premier débat, diffusé sur TF1, RTL et le site du Figaro, avait rassemblé 5,6 millions de spectateurs. La troisième aura lieu le 17 novembre, et sera retransmis sur France 2 et Europe 1.

Ariane Kujawski