BFMTV

L'UMP Benoist Apparu votera pour le mariage homosexuel

Pour l'UMP Benoist Apparu, le texte sur le "mariage pour tous" "répond à une évolution naturelle" de la famille.

Pour l'UMP Benoist Apparu, le texte sur le "mariage pour tous" "répond à une évolution naturelle" de la famille. - -

Dans une interview au Parisien, le député UMP de la Marne, ancien ministre de Nicolas Sarkzoy, annonce qu'il votera en faveur du texte de loi sur le mariage homosexuel.

"J’ai décidé de voter en faveur du projet de loi sur le mariage pour tous". Dans une interview au Parisien, l'UMP Benoist Apparu, ancien ministre du Logement de Nicolas Sarkozy et actuel député de la Marne, a annoncé être favorable au projet de loi Taubira, instaurant le "mariage pour tous".

"La première raison – la plus importante à mes yeux – c’est la reconnaissance de l’amour homosexuel. L’amour entre deux personnes de même sexe existe et il est tout aussi légitime que l’amour hétérosexuel", explique-t-il pour justifier son choix, qui pourrait l'isoler au sein du groupe UMP à l'Assemblée, où seul le député de Seine-et-Marne, Franck Riester, s'est prononcé pour.

"J’aurais préféré une union civile", précise toutefois Benoist Apparu avant d'avancer la nécessiter de "sécuriser les 40.000 enfants" vivant dans des familles homoparentales en France.

Favorable au référendum

Bien que très opposé à la procréation médicalement assistée (PMA) - "c’est créer un droit à l’enfant, et ça, j’y suis totalement opposé", dit-il - l'ex-ministre estime que ce texte ne menace pas le modèle de la famille.
"Il répond à une évolution naturelle", lance-t-il, avant de relativiser : "Mais je reconnais que ce projet engage une vision de société, donc il ne faut pas balayer d’un revers de main les débats, les manifestations, les oppositions comme l’a fait la majorité. Je suis pour ma part partisan d’un référendum sur le sujet".

Quant à savoir si la droite reviendra sur cette loi - si elle est adoptée - après une éventuelle victoire en 2017, Benoist Apparu répond qu'il "ne le pense pas et je ne le souhaite pas". "Il n'y aura pas de retour possible", conclut-il.

A.S.