BFMTV

Devedjian: "décidément, Buisson aura fait beaucoup de dégâts"

Patrick Devedjian a fustigé les méthodes "pas honorables" de Patrick Buisson.

Patrick Devedjian a fustigé les méthodes "pas honorables" de Patrick Buisson. - -

Le député UMP et président du Conseil général des Hauts-de-Seine est revenu, au micro de BFMTV, sur "l'affaire Buisson", mais aussi sur les difficultés de Jean-François Copé à la tête du parti.

Député UMP des Hauts-de-Seine, Patrick Deveidjan a été l'un des premiers (et des rares) à critiquer la ligne défendue par Patrick Buisson. Invité de BFMTV jeudi soir, il est évidemmment revenu sur l'affaire des enregistrements de Nicolas Sarkozy.

"Je trouve que, décidément, il aura fait beaucoup de dégâts. Je n’étais pas favorable au discours sur l’immigration, je n’étais pas favorable à toute cette démarche (…)", a-t-il déclaré, poursuivant: "il n’adhérait pas à nos valeurs, aux fondamentaux de l’UMP ou de l’UDI."

"Devant Nicolas Sarkozy je le trouvais, dans l’enregistrement, extrêmement courtisan, d’une platitude vraiment limite et par derrière, quand il n’est plus là, il le tacle. Franchement ce n’est pas honorable", a-t-il également affirmé.

"Une sorte de conflit d'intérêts"

Puis il est revenu sur les difficultés que rencontre actuellement Jean-François Copé, accusé notamment de favoritisme par Le Point.

"Le problème de Jean-François Copé dans cette affaire, c'est qu’il y a incompatibilité en réalité entre le fait d’être le président d’une structure affiliée à l’UMP et d’être président de l’UMP. Il y a une sorte de conflit d’intérêts (…) qui est de nature à ouvrir tous les soupçons."

Y. D.