BFMTV

Législatives: En Marche! nettement en tête des intentions de vote

Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron. - ODD ANDERSEN / AFP

Réalisé à l'échelle nationale, un sondage publié ce jeudi crédite le camp présidentiel de 32% des intentions de vote, loin devant Les Républicains, le Front national (chacun à 19%) et France insoumise (15%).

C'est le principal enjeu des premières semaines du quinquennat Emmanuel Macron: gagner les législatives. L'objectif d'une majorité nette pour le nouveau président de la République semble à la portée de l'alliance La République En Marche-MoDem, donnée à 32% d'intentions de vote dans une sondage Harris Interactive pour France Télévisions publié ce jeudi.

Le camp présidentiel est donné loin devant l'union Les Républicains-UDI et le Front national, chacun crédités de 19% d'intentions de vote (Debout la France est crédité de 3%).

La France insoumise, 4e

La France insoumise arrive en quatrième position à 15%, en tête de forces de gauche éclatées: le Parti socialiste et le PRG sont relégués à 6%, EELV obtient 3%, le Parti communiste 2% et le NPA 1%.

-
- © Capture BFMTV

60% en faveur d'une majorité pour Macron à l'Assemblée

Ce sondage - fondé sur des intentions de vote nationales par courants politiques, et non sur les 577 élections législatives "locales - tend à confirmer la mécanique électorale instaurée par le quinquennat, selon laquelle les Français "confirment" le résultat du second tour de l'élection présidentielle. 60% des sondés déclarent souhaiter qu'Emmanuel Macron dispose d'une majorité à l'Assemblée nationale.

Parmi eux, 23% (un point de moins que le score d'Emmanuel Macron au premier tour) souhaitent une majorité absolue, 20% une majorité relative alliée au centre-gauche pour gouverner, et 17% une majorité relative alliée au centre-droit.

-
- © Capture BFMTV

Des électeurs mobilisés pour la "revanche" de la présidentielle

Cette étude montre enfin que les électeurs restent mobilisés pour la "deuxième mi-temps" électorale que sont les législatives. 80% des sondés se déclarent intéressés par ce scrutin à un mois de l'échéance. C'est un point de plus que pour l'élection présidentielle à la même période.

-
- © -
Louis Nadau