BFMTV

Le sondage qui inquiète Mélenchon et désole Macron

Jean-Luc Mélenchon, lors d'un meeting à Pau, le 8 décembre 2018

Jean-Luc Mélenchon, lors d'un meeting à Pau, le 8 décembre 2018 - IROZ GAIZKA / AFP

Une liste d’union de la gauche aux Européennes surpasserait LFI et réaliserait un score proche de LREM, selon une étude de l’Ifop.

Et si… Une hypothétique union en vue des élections européennes sortirait les partis de gauche (hors LFI) des limbes. Selon un sondage Ifop* pour le mouvement Place publique, une liste alliant PS, EELV, PC, Générations (Benoît Hamon) et Place publique (Raphaël Glucksmann, Thomas Porcher) recueillerait 14% des suffrages au printemps prochain. Soit un point seulement derrière LREM, à 15% dans la même étude. En haut du classement, le Rassemblement national (23,5%) est proche de son niveau du précédent scrutin de 2014, comme dans d’autres sondages.

Dans ce scénario, la gauche dite "de gouvernement" ferait mieux que les Républicains (13%) et que la France insoumise (11,5%). Le parti de Jean-Luc Mélenchon serait ainsi dépassé, alors qu’il peut aujourd’hui espérer surclasser les autres formations de gauche si leur division persiste. S’agissant du souhait des sympathisants, 78% des électeurs socialistes se disent favorables au principe d’une alliance. Ceux de la France insoumise sont 67% à partager cette idée, et ils sont 62% parmi l’électorat écologiste.

Les résultats de cette étude apportent un argument à ceux qui plaident pour l’unité de la gauche, dans l’espace politique qui sépare Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon. Aucun leader ne semble, seul, en situation de porter son parti au niveau de 14%. Mais ni Olivier Faure (PS), ni Yannick Jadot (EELV), ni Benoît Hamon (Générations) ne sont parvenus à convaincre un éventuel allié de faire liste commune. Et encore moins à trouver une tête de liste consensuelle. Ségolène Royal pourrait remplir ce rôle, comme elle l’avait laissé entendre. Mais elle a exclu de représenter le PS, et le mouvement de Benoît Hamon refuse de travailler avec elle.

*Sondage réalisé les 3 et 4 décembre auprès d´un échantillon représentatif de 944 électeurs.

Nicolas Prissette