BFMTV

Le gouvernement lance un plan contre les punaises de lit

BFMTV
Alors qu'elles avaient pratiquement été éradiquées en France au milieu du XXe siècle, le ministère constate une recrudescence des punaises de lit, à partir des chiffres remontés par les professionnels de l'extermination des parasites. Plusieurs supports ont été mis en place pour venir en aide aux Français touchés.

Le gouvernement lance un plan de lutte contre les punaises de lit, prévoyant une campagne d'information ainsi qu'une mission parlementaire pour faire évoluer la loi face à la recrudescence de ces parasites, a annoncé jeudi le ministère du Logement.

"Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement lance un plan de prévention et de lutte contre les punaises de lit", a déclaré le ministère dans un communiqué.

Les punaises de lit sont des insectes dont les piqûres provoquent notamment des démangeaisons, qui se développent dans les matelas et les draps, ainsi que les meubles et les recoins.

"Aujourd'hui c'est un fléau, et de plus en plus de sites sont infectés. C’est quelque chose d’infernal, ça vous pourrit la vie, vous avez d’énormes boutons vous ne savez pas d’où ça vient", explique-t-il à notre antenne, ce vendredi matin. 

Recrudescence des punaises de lit

Alors qu'elles avaient pratiquement été éradiquées en France au milieu du XXe siècle, le ministère constate une recrudescence, à partir des chiffres remontés par les professionnels de l'extermination des parasites.

Selon eux, 400.000 sites, dont non seulement des logements mais aussi des hôtels, ont été traités en 2018, dernière année de référence, soit presque un tiers de plus que l'année précédente. 

"C’est insupportable, ça touche vos enfants, les lits, fauteuils, vêtements. Elles rendent la vie compliquée et les solutions sont complexes à mettre en œuvre, vous vous sentez démuni. C’est une campagne d’accompagnement", ajoute le ministre. 

Le gouvernement lance donc ce vendredi une campagne d'information, avec un numéro de téléphone (0.806.706.806) et un site (stop-punaises.gouv.fr) dédiés.

Il compte aussi demander aux professionnels de se structurer, avec un label et une formation à la clé, et évoque le lancement prochain d'une mission à l'Assemblée nationale.

"A terme, il faut que les contrats d’assurances de location puissent couvrir ce risque. C’est compliqué mais on en discute, on a mandaté une parlementaire pour cette question du financement", conclut Julien Denormandie. 
C.M. avec AFP