BFMTV

Le débat de la primaire à droite, mode d'emploi

Placement des candidats, temps de parole, thématiques évoquées… Rien n'a été laissé au hasard pour ce premier débat télévisé de la primaire à droite.

C'est la première fois que les sept candidats à la primaire à droite s'affrontent sur un plateau télévisé. Jeudi soir, ils ont rendez-vous à 21 heures sur TF1, RTL et Le Figaro pour le premier de trois débats télévisés. Pour ne rien laisser au hasard, le déroulé du premier débat a été précisément étudié, minute par minute.

> Un placement tiré au sort

C'est sur un plateau de la plaine Saint-Denis - le même qui acceuillait l'émission Une famille en or de TF1 - que les hostilités vont avoir lieu. Sur le plateau, sept pupitres seront disposés en demi-cercle. Sur chaque pupitre, devant lequel les candidats se tiendront debout, sera indiqué le temps imparti à chaque candidat.

Pour determiner la place attribuée à chaque candidat, ceux-ci ont envoyé leurs représentants pour tirer au sort. Nicolas Sarkozy hérite de la place centrale. A sa gauche, on verra Bruno Le Maire, Alain Juppé et Nathalie Kosciusko-Morizet. A sa droite, Jean-François Copé et enfin à l'extrémité, François Fillon. Chacun d'entre eux fera face à une caméra fixe, avec la même distance pour tous.

> Des échanges à la seconde près

L'émission commencera par une minute de présentation. Là encore, le tirage au sort a tranché: Jean-François Copé prendra la parole le premier, suivi d'Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-Frédéric Poisson et François Fillon. Chaque candidat aura une minute pour répondre aux questions des trois journalistes qui animeront l'émission. Un signal lumineux retentira au bout de 50 secondes pour les prévenir que le temps est bientôt écoulé. Et si l'un d'eux est interpellé personnellement, il disposera de 30 secondes pour répondre s'il le souhaite. En tout, chaque candidat devrait pouvoir parler environ 15 minutes.

Quant au fond, deux grandes thématiques seront privilégiées jeudi soir: une partie de l'émission sera consacrée à l'économie et au social, l'autre à la sécurité, l'identité et l'immigration. Les questions posées seront "précises et personnalisées pour que cela ne parte pas dans tous les sens", promet Gilles Bouleau, le présentateur du 20h de TF1, dans Le Parisien. Il sera accompagné d'Elisabeth Martichoux de RTL, et d'Alexis Brézet du Figaro.

>> Retrouvez le deuxième débat télévisé le jeudi 3 novembre sur BFMTV à et RMC à 20h30

A. K.