BFMTV

Le baromètre des éditorialistes: "Quand il y a aussi peu de gilets jaunes, c'est un flop"

Laurent Neumann est notre éditorialiste politique.

Laurent Neumann est notre éditorialiste politique. - BFMTV

52% des Français souhaitent l'arrêt du mouvement des gilets jaunes, selon un sondage Ifop réalisé pour le Journal du dimanche. Et cette perte de soutien se ressent dans la mobilisation des gilets jaunes qui décroît semaine après semaine. Pour notre éditorialiste politique Laurent Neumann, les manifestations des gilets jaunes "sont des flops depuis plusieurs semaines".

Les dimanches jaunes ne semblent pas prendre. Selon les chiffres de la préfecture de police, seuls 1500 manifestants se sont réunis à Paris pour célébrer leur troisième mois de protestation. Déjà la veille, la mobilisation était en baisse avec 41.500 personnes dans toute la France dont 5000 dans la capitale. Pour notre éditorialiste politique Laurent Neumann, les manifestations des gilets jaunes "sont des flops depuis plusieurs semaines".

Laurent Neumann
Laurent Neumann © bfmtv

> Laurent Neumann: "Il faut le dire, ce sont des flops et ça fait des semaines que ça dure"

"Il y a de moins en moins de monde chaque week-end pour les manifestations des gilets jaunes, y compris le samedi. Ça fait plusieurs semaines que la mobilisation décroît et qu’elle continue à être accompagnée des mêmes violences, notamment le samedi. Il y a une forme de lassitude de la part des gilets jaunes mais aussi de la part de l’opinion publique. Deux chiffres sont importants cette semaine: 56% des Français pensent que les mobilisations doivent s’arrêter sous cette forme. Et 64% d'entre eux estiment que les manifestations du week-end ne reflètent plus les revendications du début du mouvement. Ces deux chiffres ne veulent pas dire que le mouvement est éteint mais on sent qu’elle provoque une forme de lassitude. Or pourquoi le mouvement a duré depuis le mois de novembre ? Parce que l’opinion était totalement derrière le mouvement et ses revendications. C'est toujours le cas mais la forme de la mobilisation n'est plus soutenue. Les gilets jaunes ne sont plus que quelques milliers rapportés à 67 millions de Français. Quand des manifestations organisées par des syndicats connaissent aussi peu d’affluence, on dit que c’est un flop. Donc quand il y a aussi peu de monde, même s’ils portent des gilets jaunes, il faut le dire ce sont des flops et ça fait des semaines que ça dure"

Ambre Lepoivre