BFMTV

La très politique guerre de succession au Medef

Les Coulisses de la Politique, de Jean-François Achilli, du lundi au vendredi à 7h20 sur RMC

Les Coulisses de la Politique, de Jean-François Achilli, du lundi au vendredi à 7h20 sur RMC - -

Quel prochain président pour le Medef ? La bataille pour succéder à Laurence Parisot est relancée. Celui qui pilotera le patronat aura la lourde tâche de négocier la future réforme des retraites.

Les grandes lignes du rapport de la commission Moreau, révélées mardi par Le Figaro.fr, ont affolé tous les compteurs. Parmi les pistes évoquées, les retraités, les salariés, les fonctionnaires, les employeurs seraient tous mis à contribution. La réaction de la ministre du travail a été immédiate : « Il ne s’agit que d’un outil de travail qui n'engage pas le gouvernement. Il faut attendre la concertation qui découlera de la conférence sociale. Le rapport en question ne préfigure en aucun cas une réforme bouclée », a expliqué mardi soir Marisol Touraine. Un dossier explosif qui inquiète autant le gouvernement que les partenaires sociaux.

C’est dans ce contexte que la guerre de succession à la tête du patronat entre dans sa dernière ligne droite…

Un scrutin bien plus passionnant que la primaire UMP parisienne, parce qu’il oppose les acteurs de la vie économique de ce pays, ceux qui font ou défont l‘emploi. Le vote lundi du Conseil exécutif du Medef a relancé le suspense, en plaçant, avec 19 voix, le très médiatique Geoffroy Roux de Bézieux, PDG de Virgin Mobile, juste devant Pierre Gattaz, le favori des sondages, devancé d’une voix seulement. Le président du groupe des fédérations industrielles, fils d’Yvon Gattaz jadis à la tête du CNPF, bénéficie pourtant du soutien de grosses fédérations, comme celles de la métallurgie, des banques, des assurances. Un troisième homme, Patrick Bernasconi, patron de la fédération des travaux publics, veut se poser faiseur de roi avec ses six voix. Ça marche comme dans le monde politique…

Laurence Parisot aura pesé sur le vote…

Une vingtaine de membres du conseil exécutif ont été choisis par la présidente sortante, qui souhaitait modifier les statuts du Medef pour exercer un troisième mandat, et n’aurait pas digéré que Pierre Gattaz lui barre la route, révèle une source proche du patronat, qui ajoute que Laurence Parisot (invitée ce mercredi sur RMC face à la ministre de l’Environnement Delphine Batho pour un débat sur les gaz de schiste) viserait une carrière de députée européenne. La bataille finale se jouera, le 3 juillet, lors de l’Assemblée générale du Medef. Pierre Gattaz, jugé plus classique que ses concurrents, certains diraient plus dur, aurait les faveurs de François Hollande. Celui qui sortira des urnes dans un mois se retrouvera immédiatement face aux syndicats pour négocier une réforme des retraites qui promet un automne agité.

Ecoutez ici les Coulisses de la Politique de Jean-François Achilli de ce mercredi 5 juin.

Jean-François Achilli|||

Directeur de la Rédaction de RMC et éditorialiste RMC/BFMTV

Il intègre la rédaction de France Inter en 1998, puis le service politique en 2000, dont il prend la direction en septembre 2008. Il rejoint RMC en décembre 2012 comme directeur de la rédaction et éditorialiste RMC/BFMTV.

>> Suivez-le sur Twitter @jfachilli

Jean-François Achilli