BFMTV

La permanence d'une députée LaREM ciblée par Génération Identitaire

La permanence de la députée LaREM Sira Sylla a été la cible d'une action de Génération identitaire.

La permanence de la députée LaREM Sira Sylla a été la cible d'une action de Génération identitaire. - Capture d'écran Twitter

La permanence de Sira Sylla, députée LaREM de Seine-Maritime, a été prise pour cible par les militants de Génération Identitaire.

Plusieurs militants de Génération Identitaire se sont regroupés devant la permanence de la députée LaREM de Seine-Maritime Sira Sylla, à côté de Rouen, pour brandir des messages à caractère politique.

Une action menée en réponse à un courrier adressé par l'élue au ministère de l'Economie pour demander une baisse des frais sur les transferts d'argent en direction de l'Afrique, en forte baisse à cause par l'épidémie de coronavirus. "Aidez les Français, pas les Africains", "Pensez à nos emplois, pas à la dispora", pouvait-on alors lire sur des banderoles brandies par Génération Identitaire.

L'action a rapidement été condamnée sur les réseaux sociaux, notamment au sommet de la République en Marche. Le Premier ministre, Jean Castex, a dénoncé des "attaques indignes" qui appellent à une "condamantion unanime et la solidarité de l'ensemble du gouvernement". "Face à la haine, la République doit s'unir et agir", ajoute-t-il.

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a également porté son soutien à la députée, soulignant les "comportements ignobles" dont elle a été victime. "La République ne cédera rien face à l'idéologie haineuse de ces groupuscules extrémistes", rajoute-t-il.

Les "bas-du-front de Génération Identitaire"

De son côté, Gilles Legendre, président du groupe à l'Assemblée nationale, dénonce des "actes scandaleux" et des motivations "racistes" "qui doivent être combattues avec la dernière énergie".

Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand a quant à lui apporté "tout son soutien" à la députée.

Sira Sylla a elle-même réagi sur Twitter.

"Vous ne m’atteindrez jamais. Je suis très fière du travail que je me mène avec conviction en tant que députée de la République française depuis 3 ans notamment pour ma circonscription et la relation Afrique-France. Plus déterminée que jamais!", écrit-elle.

Les militants de Génération Identitaire n'en sont pas à leur coup d'essai. Depuis la création du groupuscule en 2012, ils multiplient les actions chocs. La dernière en date, à Toulouse, visait à dénoncer le racisme anti-blanc.

Le 13 juin dernier, en plein rassemblement contre le racisme et les violences policières à Paris, Génération Identitaire avait déployé une banderole sur un immeuble place de la République, qui avait rapidement été déchirée par des riverains.

Fanny Rocher