BFMTV

La directrice de cabinet de François de Rugy quitte ses fonctions "à la demande du ministre"

Epinglée par Mediapart pour avoir conservé son HLM à Paris pendant douze ans sans y habiter, Nicole Klein, la directrice de cabinet de François de Rugy, a indiqué mercredi soir à Ouest-France qu'elle allait quitter ses fonctions, "à la demande du ministre".

"C’est François de Rugy qui souhaite expressément que je parte". Quelques heures seulement après les révélations de Mediapart sur son logement HLM parisien conservé pendant douze ans sans qu'elle n'y habite, Nicole Klein, la directrice de cabinet du ministre de la Transition écologique, François de Rugy, a indiqué tard dans la soirée à Ouest-France qu'elle allait quitter ses fonctions au sein du cabinet, qu'elle avait rejoint en novembre dernier. 

Nicole Klein précise qu'il s'agit d'une "demande du ministre", ajoutant que ce n'est pas son souhait. Selon Le Point, ce départ est effectif dès ce jeudi.

"Après avoir pris connaissance de l’occupation depuis 2001 par Mme Nicole Klein, d’un logement HLM à Paris, en parallèle de ses fonctions de préfète, dans plusieurs postes en province, François de Rugy a mis fin à ses fonction de directrice de cabinet", a confirmé l'entourage du ministre à BFMTV. "Il salue son travail à ses côtés depuis novembre 2018, ainsi que l’engagement et la droiture au service de l’Etat dont elle a fait preuve au cours sa longue carrière de haut-fonctionnaire, notamment en tant que préfète".

Un HLM inoccupé pendant 12 ans 

Selon les informations publiées dans la soirée de mercredi par Mediapart, Nicole Klein, ancienne préfète des Pays de la Loire, occupe depuis 2001 un logement HLM à Paris et l'a conservé de 2006 à 2018 alors qu'elle n'habitait plus la capitale. Une période de douze années durant laquelle la sexagénaire occupait plusieurs postes, dont celui de préfète de Loire-Atlantique.

"Je ne considère en aucun cas que mon logement aurait été un “logement social vacant mais plutôt un havre toujours occupé, au milieu de douze mutations souvent très rapides et toujours au service de l’intérêt général. Les préfets ont une peur bleue de perdre leur emploi du jour au lendemain et de se retrouver sans rien", a-t-elle argumenté auprès de Mediapart

"Facilité et négligence"

Auprès de Ouest-France, Nicole Klein admet tout de même une erreur. "Je n’ai pas quitté cet appartement par facilité et négligence", a-t-elle concédé. 

Ces révélations sur la directrice de cabinet de François de Rugy intervenaient quelques heures après des informations concernant le ministre de la Transition écologique lui-même, mis en cause pour de fastueuses réceptions à l'Hôtel de Lassay aux frais de l'Etat, alors qu'il présidait l'Assemblée nationale.

Adrienne Sigel