BFMTV

L'insoumis Ugo Bernalicis en campagne à la buvette de l'Assemblée

Ugo Bernalicis, à gauche de Jean-Luc Mélenchon

Ugo Bernalicis, à gauche de Jean-Luc Mélenchon - MARTIN BUREAU / AFP

L'insoumis Ugo Bernalicis, député du Nord, se sert de la buvette de l'Assemblée pour faire du lobbying auprès de ses collègues macronistes.

L'insoumis paie sa tournée. À l'Assemblée nationale, les députés du groupe LFI sont bien décidés à "ébranler les certitudes" de leurs collègues macronistes, comme les mélenchonistes Adrien Quatennens et Ugo Bernalicis l'expliquaient lundi à Libération. Et si les travées de l'Hémicycle demeurent le lieu de prédilection pour interpeller la majorité, la buvette du palais Bourbon est, elle aussi, un lieu stratégique pour éveiller les consciences.

C'est autour de bières du Nord, brassées dans sa circonscription, que le député Bernalicis tente donc de convaincre les marcheurs de l'Assemblée. "Il faut sortir de l'idée que c'est un endroit où on va s'arsouiller. On débat, on échange. On refait la séance comme on fait le match", expliquait à L'Obs l'ancien député du Puy-de-Dôme Alain Néry. 

Vision romantique

À en croire Adrien Quatennens, remarqué pour ses uppercuts rhétoriques à la tribune (remplacée par sa table à repasser lors des répétitions de ses interventions, apprend-t-on dans le même portrait), la tactique paie:

"Ils sont drivés, ils votent en cadence mais cet été, en passant devant nos rangs, certains nous ont dit : 'j’avais pas vu ça sous cet angle', 'ça appelle réflexion'…"

La jeune garde insoumise, remarquée à la chambre lors des débats sur la loi de moralisation de la vie politique, est donc en campagne permanente. "Nous, on se lève le matin avec le sentiment de participer à quelque chose qui nous dépasse, on a un rapport à la politique assez romantique, on ne fait pas la même chose", expliquent-ils. À quand l'absinthe? 

Louis Nadau