BFMTV

Pour Macron, l'État "n'a pas vocation à payer des masques pour tout le monde"

Les masques ne devraient pas devenir gratuits pour l'ensemble des Français, a annoncé le chef de l'État ce mardi soir.

Emmanuel Macron a fait savoir ce mardi qu'il n'envisageait pas de rendre gratuits les masques de protection pour tous les Français, au lendemain de l'entrée en vigueur de l'obligation du port du masque dans tous les lieux clos accueillant du public.

"L'État et le contribuable français n'ont pas vocation à payer des masques pour tout le monde, tout le temps. Cela doit rester une politique sociale", mais ceux qui ne peuvent pas en acheter seront "aidés", a affirmé le président de la République ce mardi soir au journal télévisé de TF1.

Des masques distribués aux plus précaires

"Par contre, notre vocation est de sécuriser la production de masques grand public, pour nos soignants, mais également de respirateurs, de produits pharmaceutiques dont nous avons besoin... et la capacité à produire un vaccin", a-t-il ajouté.

Dans la journée, le ministre de la Santé avait déclaré devant l'Assemblée nationale que des masques gratuits seraient distribués aux plus précaires. Selon le ministre de la Santé, "l'État a tôt distribué 5 millions de masques gratuits par semaine via les communes". "Nous allons réenclencher cette distribution", a-t-il rappelé.

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire n'a pas écarté mardi l'idée d'aider les ménages modestes à acheter les masques nécessaires. "Est-ce qu'il faut une prise en charge complémentaire? C'est un bon débat, je n'ai pas la réponse ce matin, mais je trouve que c'est une question qui se regarde attentivement", a-t-il déclaré sur Franceinfo.

Jeanne Bulant Journaliste BFMTV