BFMTV

Juppé convie les centristes de droite à ses "Vendanges"

Alain Juppé le 23 novembre 2017 à Paris.

Alain Juppé le 23 novembre 2017 à Paris. - Francois Mori / POOL / AFP

La deuxième édition de ce rassemblement à l'initiative d'Alain Juppé se tient ce samedi et ce dimanche.

L'an dernier, en septembre 2017, Alain Juppé réunissait ses amis de la droite et du centre à Bordeaux. Une rencontre placée sous le signe du dialogue et appelée les "Vendanges". Sur un post de blog où il se félicitait de ce rassemblement, le maire de Bordeaux disait vouloir apporter à la vie politique "un soutien actif à l’émergence d’un nouveau leadership dont la droite et le centre ont un besoin urgent". Il annonçait au passage que l'opération serait reconduite.

Les Européennes dans le viseur

La deuxième édition aura lieu ce samedi et ce dimanche, en deux journées de travail très organisées, rapportent nos confrères de L'Opinion. Outre un bilan de la première année de mandat d'Emmanuel Macron, il y sera notamment question d'Europe, avec dans le viseur les élections de mai 2019 et le positionnement des centristes, pris entre la parti de la majorité et Les Républicains.

En novembre 2017, Alain Juppé s'était prononcé pour un "grand mouvement central" avec Emmanuel Macron aux européennes. Une main tendue accueillie avec scepticisme par LR, avec lequel il a pris du recul. De là à envisager une liste commune? "On n'en est pas là", avait tempéré l'ancien ministre sur Twitter, regrettant une "fausse nouvelle". Quelques mois plus tard, en mars, Alain Juppé a précisé qu'il ne serait pas candidat. 

Calmels, Pécresse, Bussereau...

Une quarantaine de personnes au total ont été conviées samedi et dimanche, dont Valérie Pécresse, Virginie Calmels et Maël de Calan. Mais aussi Jean-Pierre Raffarin, Benoist Apparu, Dominique Bussereau et Franck Riester. Ce dernier retrouvera également Alain Juppé quelques jours plus tard, le 16 septembre, à l'occasion du congrès fondateur d'Agir, qu'il a co-fondé. Quant à la rentrée politique officielle du maire de Bordeaux, elle aura lieu le 14 septembre, avec une conférence de presse dans sa ville.

Charlie Vandekerkhove