BFMTV

Juppé appelle les "gilets jaunes de bonne foi" à "prendre leurs responsabilités"

Alain Juppé en mars 2018.

Alain Juppé en mars 2018. - Eric Piermont - AFP

Pour le maire de Bordeaux, il faut que les gilets jaunes "changent de méthode" et "acceptent la main tendue" par Emmanuel Macron lundi soir.

Pour Alain Juppé, Emmanuel Macron " a pris conscience de la gravité de la situation". Le maire de Bordeaux a réagi ce mardi matin à l'allocution télévisée du président de la République, qui a tenté de calmer la colère des gilets jaunes en annonçant une série de mesures sociales, parmi lesquelles une hausse de 100 euros de la prime d'activité pour les salariés rémunérés au Smic.

"C'est un changement de cap"

"Il a montré je crois qu'il avait pris conscience de la gravité de la situation, et des raisons légitimes de certaines colères. il a fait des avancées en direction des revendications des gilets jaunes. Et puis surtout il a ouvert la voie à une discussion sur tous les sujets", a salué Alain Juppé.

"C'est un changement de cap, le chef de l'Etat a changé son vocabulaire et le regard qu'il porte sur la souffrance d'une partie de nos concitoyens", a-t-il ajouté, avant de lancer un appel aux gilets jaunes, alors que s'organise un "acte V" du mouvement pour samedi 15 décembre.

"Il faut que tout le monde prenne ses responsabilités"

"Il faut que tout le monde prenne ses responsabilités, en particulier les gilets jaunes de bonne foi, ceux qui ont des revendications concrètes et non pas la révolution. Je leur lance un appel. Ils savent qu'en lançant une nouvelle manifestation samedi prochain, ils invitent les casseurs à casser. Il faut changer de méthode, accepter la main tendue", a martelé Alain Juppé.

L'ancien Premier ministre a également critiqué sans les citer les "mouvements politiques qui veulent faire la révolution, renverser le gouvernement voire le président". "Ils sont des dangers pour la démocratie, il faut les combattre", a-t-il ajouté. 

Adrienne Sigel