BFMTV

"Je ne fais de guerre à personne": Éric Dupond-Moretti répond aux inquiétudes des magistrats

Le nouveau ministre de la Justice a envoyé un message d'apaisement aux magistrats, inquiets de sa nomination à la Chancellerie.

Le dos voûté, de sa voix tonnante des prétoires, Éric Dupond-Moretti a donné le ton ce mardi lors de son premier discours en tant que ministre de l'Intérieur. "Je ne fais de guerre à personne, je veux, avec vous, garder le meilleur (de la justice, ndlr) et changer le pire", a martelé le nouveau garde des Sceaux. Une réponse qui se veut apaisante aux inquiétudes émises par les magistrats depuis sa nomination, considérée même comme "une déclaration de guerre à la magistrature" par un syndicat.

"Ce n'est pas le ministère de la guerre mais celui des libertés, a répondu Éric Dupond-Moretti lors de sa passation de pouvoir avec sa prédécesseure Nicole Belloubet.

Les magistrats, "je les respecte"

"Je veux adresser un message bienveillant à toute la famille judiciaire", a poursuivi le nouveau ministre qui met "entre parenthèses son métier d'avocat" qu'il a "aimé passionnémment et que je continuerai à aimer". Reconnaissant ne pas avoir de "connaissance technocratique" de la justice, Éric Dupond-Moretti a insisté sur sa connaissance "humaine, charnelle", de ce domaine.

"Je les respecte", a-t-il assuré aux magistrats qu'il a décrit comme "humains, indépendants, gourmants du contradictoire".
https://twitter.com/justinecj Justine Chevalier Journaliste police-justice BFMTV