BFMTV

Ian Brossat va porter plainte contre Marcel Campion et dénonce ses "obsessions homophobes"

Ian Brossat

Ian Brossat - CRÉDITJOEL SAGET / AFP

Le "roi des forains" a violemment insulté Anne Hidalgo et son équipe lors d'une réunion publique à Paris, lundi soir.

"Ça commence à faire beaucoup", a déploré Ian Brossat. L'adjoint à la mairie de Paris et tête de liste PCF pour les élections européennes a annoncé mardi porter plainte contre Marcel Campion, dénonçant "ses obsessions homophobes".

"N'étant pas un paillasson sur lequel ce Marcel Campion essuie ses obsessions homophobes, j'ai décidé de porter plainte. Parce que là, ça commence à faire beaucoup...", a-t-il commenté sur Twitter.
"Ce n'est pas la première fois qu'il se livre à ce type d'insultes. À un moment, trop c'est trop. On ne peut pas accepter ça donc j'ai décidé de porter plainte", a expliqué Ian Brossat au micro de BFM Paris, caractérisant Marcel Campion de "récidiviste de la haine." "À un moment donné il faut qu'il rende compte de tout cela devant un juge. Cela n'est pas digne d'un candidat aux municipales, ni d'un citoyen honnête."

Selon le journal Le Monde, Marcel Campion, qui souhaite être candidat aux élections municipales à Paris en 2020, aurait violemment attaqué la maire de Paris, Anne Hidalgo, et ses adjoints lundi soir, au cours d'une réunion publique. Une "bande de fous", des "incapables", des "guignols" et des "magouilleurs", aurait-il martelé. La maire de Paris est dans le viseur de Marcel Campion depuis qu'elle a mis fin au contrat entre la capitale et le forain. 

"Un petit merdeux"

"C’est carrément une salope, a-t-il déclaré visant Anne Hidalgo. Elle m’a dit : “Moi, j’adore les forains”. Elle a juste essayé deux ans plus tard de nous détruire complètement. Je me demande toujours pourquoi. Elle avait des animateurs gays qui se sont mis après moi. (…) Il faut la punir."

Le "roi des forains" s'en est ensuite pris à l'adjoint au logement, Ian Brossat, marié à un autre homme. C’est "un escroc", un "petit merdeux", "une tête de con", a-t-il énuméré. Et de poursuivre: "En plus, on peut pas dire qu’il est de la jaquette, puisqu’on n’a plus le droit de le dire…"

Une plainte déjà déposée par Bruno Julliard

L'ancien premier adjoint d'Anne Hidalgo, Bruno Julliard, est déjà en conflit avec Marcel Campion. En janvier 2018, ce dernier avait tenu des propos homophobes à son égard. "Toute la ville maintenant est gouvernée par des homos. Moi je n’ai rien contre les homos. (…) Mais ceux qui sont là, c’est des pervers…", avait-il déclaré. Dans la foulée, l'élu avait porté plainte. Une première audience est attendue à l'automne. 

Cyrielle Cabot