BFMTV

Grand débat: les chiffres des contributions remis en question

Restitution du grand débat national, à Paris le 8 avril 2019.

Restitution du grand débat national, à Paris le 8 avril 2019. - PHILIPPE LOPEZ / AFP

Le gouvernement se félicite d'avoir réuni 1,5 million de contributeurs mais la participation semble avoir été exagérée. Et ce, alors que plus de la moitié des contributions n'ont pas été examinées.

Lors de la restitution du grand débat national lundi, Edouard Philippe a assuré que ces deux mois de consultation ont apporté une réponse au "mur de défiance" séparant les Français et leurs élus. Une réponse somme toute relative, alors qu'on apprend que la participation a été déformée, que toutes les contributions n'ont pas été analysées et que certaines conclusions ont, par conséquent, été tirées à la hâte.

• Des doublons dans les participations en ligne

Au total, 506.333 contributeurs individuels ont été comptabilisés sur la plateforme du grand débat national. Problème: s'il n'était possible de répondre qu'une seule fois aux questions fermées, pour les questions ouvertes, les contributeurs pouvaient répondre plusieurs fois.

Des abus ont ainsi été commis, comme le démontrait Le Monde lundi. Un contributeur a par exemple émis 472 contributions à lui tout seul. Le journal met en avant la présence de nombreux doublons, mis en lumière par un programme informatique qui a trouvé des réponses identiques.

"Plus de la moitié des textes rédigés sont en fait des doublons", conclut le quotidien.

• Les contributions par cahier à diviser par deux

Dans une interview publiée dimanche dans Ouest-France, la secrétaire d'État Emmanuelle Wargon assurait que "plus de 1,5 million de personnes" avaient "participé directement": "Un tiers via le site, un tiers dans les réunions, un tiers par l'intermédiaire des cahiers ou de courriers", détaillait-elle.

Mais la participation aux cahiers de doléances semble avoir été gonflée par la ministre. Cette dernière estime que chacun d'entre eux comportait 25 pages et qu'il y avait une contribution par page.Ce qui donne le calcul suivant:

18.647 cahiers x 25 contributeurs + 27.374 courriers et mails = 493.549 participations.

Or, comme le révèle France Info, le cabinet qui a réalisé la synthèse du grand débat, Roland Berger estime plutôt à 11 contributions par cahier, loin des 25 avancées par le gouvernement. Le résultat du calcul varie alors considérablement et chute à 234.216 participants.

• 53,8% des documents n'ont pas été traités

Toutes les revendications des Français ont-elles été réellement entendues? On peut en douter alors que le site d'informations Les Jours a constaté que 53,8% des documents issus des contributions n'ont pas été traités par les cabinets chargés du gouvernement de les analyser. Faute de temps, ont été numérisés:

- 5481 réunions d'initiative locale sur les 9454 restituées

- 13.644 cahiers citoyens sur les 18.641 rassemblés

- 18.874 lettres sur les 27.000 disponibles

Difficile dans ces conditions, d'établir comme l'a fait avec certitude Sébastien Lecornu, ministre de la Cohésion des territoires dans Ouest-France, qu'il n'y avait "pas d'unanimité" parmi les participants sur "les sujets totems" comme l'impôt sur la fortune (ISF) ou le référendum d'initiative citoyenne (RIC).

Esther Paolini