BFMTV

Pour François Hollande, Macron est le "Coluche" de 2017

Emmanuel Macron est vivement critiqué au sein même du gouvernement.

Emmanuel Macron est vivement critiqué au sein même du gouvernement. - Thierry Zoccolan - AFP

Le chef de l'Etat s'est épanché auprès de proches sur la situation d'Emmanuel Macron. Pour lui, "ça ne pourra pas durer".

Avec le lancement de son mouvement "En marche!" au début du mois d'avril, Emmanuel Macron a lancé les hostilités. Et plus un jour ne se passe sans que le ministre de l'Economie ne fasse une déclaration. Quitte à s'opposer verbalement et frontalement à François Hollande et Manuel Valls.

"Il pouvait élargir ma base, aurait déclaré à des proches le président de la République. Mais à chaque fois qu'il parle, c'est une attaque contre moi."

Dans Le Canard Enchaîné du 27 avril, qui rapporte ces conversations, François Hollande se "désole" de cette situation et de l'ambition personnelle du jeune ministre. Et de poursuivre: "Donc au lieu d'élargir (la base électorale, NDLR), il soustrait. Ca ne pourra pas durer, il est en train de gâcher ce qu'il fait au gouvernement."

Restaurer son autorité

François Hollande envisagerait-il de renvoyer Emmanuel Macron? De nombreux membres du gouvernement pousseraient en tout cas le président en ce sens. Un chef de l'Etat qui a alerté son ministre de l'Economie: "Tu devrais faire attention, prévient-il. Je reçois des textos de ministres qui me demandent de restaurer mon autorité en te virant".

Quand Najat Vallaud-Belkacem estime qu'il n'y a pas besoin "d'aventure solitaire", Jean-Yves Le Drian appelle le locataire de Bercy à jouer collectif, Michel Sapin, lui, ironise. "Faire de la politique quand on est ministre c'est bien, mais il faut d'abord faire son travail", lance le ministre du Travail. Au point que le Premier ministre, rival affiché de Macron, l'aurait surnommé "Emmanuel Microbe".

"Avant 1981, c'était Coluche"

François Hollande tenterait toutefois de siffler la mi-temps. Avec son humour bien connu, le président de la République préfère relativiser les ambitions présidentielles du ministre de l'Economie en se basant sur l'histoire. "Il y a toujours un personnage mythique qui sort comme ça à un an de la présidentielle", rappelle-t-il à ses proches. Avant de se lancer dans une comparaison qu'appréciera certainement le principal intéressé.

"Un personnage qui vient expliquer que la politique telle qu’elle est conduite n’est pas bonne. Avant 1981, c’était Coluche. Cela aurait pu être, aujourd’hui, Nicolas Hulot."

Car François Hollande assiste à la montée dans les sondages d'un autre potentiel trublion pour 2017: Nicolas Hulot. "Le lancement de la fusée Hulot a d’ailleurs été paralysé par le lancement de la fusée Macron. Mais ensuite, tout ça se dégonfle, parce que c’est hors-sol." Paralysé, Nicolas Hulot? Dans un sondage Odoxa, son ancien envoyé spécial pour l'écologie devient la personnalité politique préférée des Français, devant Alain Juppé et un certain Emmanuel Macron.

J.C.