BFMTV

Philippe taxe ses anciens collègues Républicains de "branquignols"

Le Premier ministre Edouard Philippe.

Le Premier ministre Edouard Philippe. - Eric Feferberg - AFP

Alors qu'il a été écarté de sa famille politique mardi dernier, Edouard Philippe se lâche sur Les Républicains.

Alors que son départ des Républicains a été acté par le bureau politique du parti, qui devra toutefois se rassembler à nouveau pour valider le divorce, le Premier ministre Edouard Philippe ne mâche pas ses mots pour évoquer ses désormais ex-collègues.

Lors d'une rencontre cette semaine avec la journaliste Anne Sinclair, racontée par celle-ci dans des confidences du JDD, ce dimanche, le chef du gouvernement a qualifié de "branquignols" les membres des Républicains, qu'il juge consternants depuis qu'ils ont "tortillé" au moment de choisir entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, lors du second tour de la présidentielle.

Un Premier ministre sans parti?

Alors qu'il prévoit de rester sans parti après son départ des Républicains, un choix inédit pour un Premier ministre, Edouard Philippe assure être "un homme de droite".

"Mais je n'ai jamais considéré que la droite avait raison par principe et que la gauche avait tort par principe." 

Et d'assurer: "Aujourd'hui je suis le chef d'une majorité qui transcende les clivages anciens". 

A.S.